greffe

La donneuse d'organes a d'abord reçu un résultat négatif au test du coronavirus. Désormais, les médecins réclament des tests plus approfondis avant les greffes.
«Maintenant, plus que jamais, j’ai confiance en qui je suis et en ce que j’ai vécu, et j’en suis fière.»
Au moment même où la pandémie arrivait au Québec, nous apprenions que notre fils aurait besoin d’un nouveau coeur.
C'est possible de les sauver!
Je n’ai pas voulu savoir qui était le donneur ou la donneuse, si il ou elle venait de l’Ontario, du Québec ou d’ailleurs, mais je sais que le coeur a 33 ans.
Beaucoup de travail de sensibilisation reste à faire, croit Transplant Québec, en cette Semaine nationale du don d'organes et de tissus.
L'intervention, qui est la première du genre au Canada, permettra à l'homme de vivre plus normalement, lui qui s'était isolé en raison de son apparence.
😱😱😱
Des patients pauvres font des kilomètres pour camper sur le béton brûlant devant l'entrée de l'établissement.