green bashing

Se pourrait-il que le chroniqueur de La Presse Alain Dubuc ait inversé l'équation? Alors qu'il déplore l'influence disproportionnée des écologistes sur les citoyens, il devrait peut-être se questionner sur l'influence que les citoyens donnent à ces mêmes groupes écologistes.
Où sont les médias pour souligner l'émergence de mouvements citoyens qui dénoncent et critiquent les écologistes et leurs discours tueurs d'emplois? Il faut en effet apprendre à se méfier des écologistes, ce sont des extrémistes qui plutôt que de regarder la dent qu'on vient de te reconstruire pointent les quatre autres qu'on t'a pétées dans la gueule.
La hargne dirigée contre les mouvements sociaux par les élites en place ne date pas d'hier. Mais le fait d'associer écologie et terrorisme relève d'un phénomène bien particulier: celui de la Peur verte, qui gagne du terrain aux États-Unis, au Canada comme au Québec.