HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

gestion de l'offre

Chrystia Freeland et ses nĂ©gociateurs sont des hĂ©ros, compte tenu du fait qu'ils ont rĂ©ussi Ă  nĂ©gocier quelque chose d'acceptable dans des conditions extrĂȘmement difficiles.
Malgré les avoir assurés à maintes reprises du contraire, le gouvernement Trudeau les a encore une fois sacrifiés sur l'autel de mauvaises négociations commerciales.
Justin Trudeau pourrait annoncer la conclusion d'une entente dimanche soir ou lundi matin.
Ces deux évÚnements n'ont en apparence rien à voir. Ils représentent cependant deux aspects de notre systÚme politique, l'un rayonnant et spectaculaire, l'autre nettement plus occulte.
«J’ai de la misĂšre Ă  concevoir que tout le monde a son mot Ă  dire lĂ -dessus.»
Le premier ministre Trudeau a tout Ă  fait raison de se tenir debout pour dĂ©fendre un pan important de la politique agricole canadienne: la gestion de l’offre.
Il est parfois ahurissant de constater que certains enjeux et certaines politiques jouissent d'un faux-semblant de consensus les entourant, comme s'ils Ă©taient incontestables.
Mercredi soir, il est attendu une fĂȘte foraine Ă  Roberval