HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

gentilly

Le 12 août, deux gigantesques explosions ont déchiré le ciel dans le port de Tianjin en Chine. Se pourrait-il que ce genre de chose arrive au Québec?
L’AssemblĂ©e nationale a adoptĂ©, mercredi, la motion proposĂ©e par le dĂ©putĂ© de Nicolet-BĂ©cancour, Donald Martel, concernant
Une chance que les forĂȘts et les riviĂšres ne peuvent pas menacer de plier bagage, comme les mĂ©decins ou les investisseurs. Heureusement que les bĂ©lugas, les caribous et les gĂ©nĂ©rations futures n'ont pas droit de vote.
Il y a un an jour pour jour, la centrale nucléaire Gentilly-2, à Bécancour, fermait ses portes. Une véritable onde de choc
QUÉBEC - Interrompue dans le dĂ©sordre, la commission parlementaire sur le dĂ©classement de la centrale nuclĂ©aire Gentilly
Le Carnaval de QuĂ©bec, ce rendez-vous annuel de la neige et de l'hiver s'amorce ce vendredi Ă  QuĂ©bec. Mais avant l'ouverture du carnaval, nous aurons droit cette semaine Ă  QuĂ©bec au dernier bal du nuclĂ©aire quĂ©bĂ©cois: une commission parlementaire oĂč viendront dĂ©filer une plĂ©thore d'acteurs favorables Ă  la rĂ©fection de la centrale. Bien que la Commission parlementaire soit sensĂ©e porter sur les impacts Ă©conomiques du dĂ©classement, la table est mise pour un procĂšs en rĂšgle d'Hydro-QuĂ©bec et du gouvernement Marois.
MONTRÉAL - La centrale Gentilly-2, exploitĂ©e depuis 1983 Ă  BĂ©cancour, dans le Centre-du-QuĂ©bec, a cessĂ© de produire de l'Ă©lectricitĂ©
Une motion déposée à l'Assemblée nationale mardi a permis de rallier le gouvernement et l'opposition pour assurer la tenue
BÉCANCOUR, Qc - Le gouvernement Marois a confirmĂ© vendredi la crĂ©ation d'un fonds de diversification Ă©conomique de 200 millions
Le débat sur la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly se déroule à une vitesse hors du commun. Selon l'information qui circule, le fond de la question se trouve dans le coût trÚs élevé de la réfection. Pour Hydro-Québec, maintenir en activité la centrale demande un investissement de 4,3 milliards de dollars.