HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

formation professionnelle

Les enseignants se sentent dĂ©munis, voire inefficaces dans l’accueil des Ă©lĂšves Ă  besoins particuliers parce qu'ils n’ont pas reçu de formation les prĂ©parant Ă  intervenir auprĂšs de cette clientĂšle.
La formation professionnelle ne serait-elle pas mieux servie par un financement prévisible, stable et récurrent en fonction des inscriptions aux programmes?
Si le ministre de l'Éducation est sincĂšre quand il affirme que la formation professionnelle n'est pas « un prix de consolation », il doit entendre la voix du personnel qui y travaille.
Le dĂ©ficit de services d’aide aux Ă©lĂšves est devenu un frein Ă  la rĂ©ussite.
Le ministre Proulx ne l'a pas trouvée drÎle.
Permettre Ă  ces prĂ©posĂ©s initiĂ©s Ă  la va-vite de travailler dans nos Ă©tablissements de santĂ© est non seulement dangereux pour les bĂ©nĂ©ficiaires, mais Ă©galement pour eux-mĂȘmes.
Si vous me connaissez le moindrement, vous savez que la formation me tient vraiment Ă  cƓur. Ceci Ă©tant dit, former ses employĂ©s en entreprise, c'est payant jusqu'au jour oĂč... jusqu'au jour oĂč ils vous quittent pour le voisin... qui lui n'a rien payĂ©!
Qu'on l'admette ou non, la formation professionnelle se fait encore énormément bouder au Québec, et pourtant...
Les entreprises et les acteurs socioéconomiques ont déjà un poids assez important dans les conseils d'établissement en formation professionnelle, ainsi que dans les conseils d'administration des cégeps.
Loin d'encourager les prestataires Ă  trouver du travail, le systĂšme d'aide sociale est lui-mĂȘme une course Ă  obstacles.