HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

fonction publique

Le président du Conseil du Trésor, Martin Coiteux, a présenté jeudi le projet de loi 15 qui confÚre au gouvernement le pouvoir
Comment pouvons-nous croire les grandes centrales syndicales, alors qu'au printemps Ă©tudiant, elles sont demeurĂ©es tout de mĂȘme assez discrĂštes, pendant que ce mĂȘme PLQ corrompu attaquait de plein front les Ă©tudiants?
PlutÎt que de se retrancher derriÚre une commission qui coûtera au bas mot 3,8 millions aux contribuables, pourquoi le gouvernement ne fait-il rien, dÚs maintenant, pour endiguer le recours abusif à la sous-traitance et contrer l'évasion fiscale?
Le syndicalisme de ces employĂ©s devrait ĂȘtre rĂ©visĂ© et rĂ©orientĂ© s'ils veulent renverser la vapeur.
La pension n'est pas la loterie, ni un placement à la bourse, mais un consensus social qui permet à tous de vivre décemment les jours aprÚs la période du travail. Et non de s'enrichir. Et non un profit à cueillir aprÚs un certain nombre d'années de cotisations.
Il serait peut-ĂȘtre temps pour le gouvernement de cesser d'imiter les rednecks pensant que la fonction publique est intĂ©gralement constituĂ©e de gens assoupis sur leur clavier et plutĂŽt prendre quelques secondes Ă  jeter un coup d'oeil aux «bienfaits» de la sous-traitance au QuĂ©bec.
Certains s'en souviendront, en 2004, la présidente du Conseil du Trésor, Monique JérÎme-Forget, dévoilait un ambitieux plan
Le Conseil du patronat du QuĂ©bec appelle Ă  entreprendre un exercice afin de revoir Ă  la baisse le rĂŽle de l'État quĂ©bĂ©cois. On me permettra d'Ă©mettre quelques bĂ©mols sur cet appel lancĂ© dans le cadre des consultations prĂ©budgĂ©taires 2014-2015 du ministre des Finances du QuĂ©bec.
Peu importe notre revenu, nous sommes tous préoccupés par la façon dont nos taxes sont dépensées. En tant que président du plus important syndicat représentant des personnes professionnelles, j'ai eu connaissance de faits troublants. Je n'ai pas hésité et je n'hésiterai jamais à dénoncer publiquement ces abus, comme me le demandent nos membres.
Ce n'est pas par intĂ©rĂȘt corporatiste que nous dĂ©fendons le maintien de la future Agence des infrastructures de transport du QuĂ©bec sous le giron de la Loi sur la fonction publique, mais bien dans le meilleur intĂ©rĂȘt de la population. Avec ce que nous a rĂ©vĂ©lĂ© la commission Charbonneau, la FCCQ ne devrait pas s'opposer Ă  ce qu'il en soit ainsi.