femmes politiques

Donald Trump utilise les mots “chiennes”, “fainéantes”, “grosses truies” et “animaux répugnants” pour parler des femmes. Mais
Bien que je joigne ma voix au concert d'éloges qui a suivi la nomination du gouvernement Trudeau, je ne peux m'empêcher de souligner le contraste de cette réaction enthousiaste à l'apparente indifférence avec laquelle on s'apprête à abolir la démocratie scolaire, la seule démocratie paritaire au Québec.
Loin de voir la parité comme un synonyme de nivèlement par le bas, il serait grand temps d'envisager l'absence de parité comme caractéristique d'un manque avéré de vision. Contemplant le cabinet des ministres à Québec, on peut se questionner face à un premier ministre qui ne s'entoure que de ses semblables.
QUÉBEC - Les partis politiques devraient avoir l'obligation légale de présenter un plus grand nombre de femmes, selon le
Ce 25 avril, nous célébrons un anniversaire important, fondateur: celui de l'obtention du droit de vote des femmes au Québec. C'est l'occasion de rappeler aux mémoires les faits entourant cet événement historique.
Les femmes politiques, dans les caricatures, sont associées à la sphère privée : elles s'occupent des enfants, font la vaisselle, la lessive, l'époussetage, donnent le biberon, etc.
J'ai 24 ans, je suis une femme et rien ne m'exaspère plus que de me faire parler de ce que je pourrais ou devrais être, de ma situation différente, de mes besoins. Ce que je veux, c'est du contenu, des idées, du mouvement. Un élément tangible auquel m'accrocher.
Malgré l'augmentation du nombre de candidatures féminines au poste de députée, le Québec est encore loin de la parité homme-femme. Ce qui nous amène à soulever l'interrogation suivante: dans l'exercice du pouvoir, existe-t-il des différences fondamentales entre les hommes et les femmes politiques sur le plan des comportements, des préférences et des aptitudes?