HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

europe

Les Européens redouble de créativité pour faire face aux précipitations!
Dimanche 4 mars, on verra si l'Italie a basculé du côté obscur ou si ce pays réitère son attachement aux valeurs de l'Union européenne.
L’alignement des pays européens sur la position de Madrid, qui refuse de reconnaître le verdict des urnes catalanes, est en soi, un déni de démocratie.
Le mouvement indépendantiste catalan se veut donc avant tout une réponse démocratique et pacifiste à cet affaiblissement des démocraties occidentales, et non un projet fondé sur un nationalisme intolérant, que l’on retrouve plutôt du côté unioniste espagnol.
Le silence honteux et complice du Canada face à la situation catalane ne dit rien qui vaille!
L'appel à Franco relève ici du populisme pur et simple : il ne vise qu'à frapper l'imaginaire et donner une image arriérée de l'Espagne et de ses institutions.
Si la vie démocratique nécessite des règles pour encadrer son bon déroulement et mener à une prise de décision légitime, on ne peut résumer la démocratie à ses seules normes légales.
Aucune clause légale ne peut servir à cautionner un comportement politiquement autoritaire qui fait la sourde oreille aux droits minoritaires!
Si les hommes et les femmes politiques, toutes allégeances confondues, avaient eu un dixième de son sens de la responsabilité, il n'y aurait sans doute pas eu de crise catalane qui est devenue une crise d'État.
Dans l’immense majorité des cas, l’indépendance d’un pays se fait au détriment des intérêts du pays qu’il quitte.