HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

etudes-superieures

Je suis persuadé que si les études supérieures étaient gratuites avec des examens d'entrée pour sélectionner les meilleurs, le problème de la censure disparaitrait presque de lui-même.
Une étude internationale sur l'éducation révèle des différences de salaire plus importantes que la moyenne entre les Canadiennes
Les inquiétudes sur les frais de scolarité et les frais de subsistance tracassent près de la moitié des étudiants post-secondaires
Au Québec, en 2015, l'égalité entre les femmes et les hommes n'est toujours pas atteinte.
Cet automne, le gouvernement a pris tout le monde par surprise en annonçant aux responsables des bureaux d'aide financière aux études (AFE) des cégeps et des universités des changements importants dans leur fonctionnement. C'est loin d'être une bonne idée.
Les établissements canadiens ont légèrement glissé au sein du classement mondial 2014-2015 des meilleures universités du
Les parents d'aujourd'hui aiment laisser leurs enfants faire et devenir ce qu'ils veulent. C'est pour ça que notre société a tant de comiques et si peu d'infirmières, tant de vedettes et si peu de philosophes, tant d'artistes et si peu de plombiers.
Franchement, je ne les ai pas vues passer ces années, sa naissance c'était hier, même si elle m'en a fait voir de toutes les couleurs. Devenir parent, c'est tellement magique! Alors les voir partir cela est vécu différemment selon chacun.
Dans un monde qui se mondialise sur la base du marché néolibéral et dans lequel la langue anglaise est la langue uniformisante, les universités de rang mondial sont évidemment des universités qui répondent aux besoins du marché du savoir et qui le font en anglais. Dans ce contexte, une université prestigieuse comme la Sorbonne, qui dispense un enseignement en français et qui se concentre sur les arts et les humanités, ne peut évidemment prétendre appartenir au club sélect des établissements de classe mondiale.
On critique l'entêtement idéologique des jeunes dans la rue, mais qui des deux, gouvernement ou étudiants, est le plus aveugle à votre avis? Même si les étudiants sont forcés de réintégrer leurs classes, et ils devront bien le faire à un moment donné, la grogne est désormais plus large, le besoin de s'exprimer plus vaste et la nécessité de reprendre ce qui nous appartient, de plus en plus aiguë.