HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

etats-unis-2016

La vaste majorité des Canadiens sont inquiets d’une éventuelle victoire du candidat républicain aux États-Unis et ils sont
Sur trump.org, le message est clair. «Votez CONTRE Trump», indique la page.
Un jeune américain a dit à sa mère qu'il ne voterait pas pour la candidate démocrate et a filmé sa réaction.
L'électorat veut un changement, mais lequel? Trump a su faire appel à l'Amérique ouvrière frustrée de voir ses emplois lui échapper au profit de la Chine depuis plus de deux décennies.
Les amis de la «gauche» se livrent constamment à un jeu funeste, celui de la défonce de la «droite», en particulier du conservatisme. C'est de bonne guerre dira-t-on.
Dans une société globale, il n'y a plus de place pour un pays qui se présente comme «le plus grand et le plus fort» du monde.
Je souhaite parler du malaise qui est là, tapis au fond de la pièce, rarement abordé de front : le jugement négatif que plusieurs posent, ouvertement ou dans leur for intérieur, sur Hillary Diane Rodham, qui a pardonné à son mari ses infidélités.
Si la classe ouvrière vote de plus en plus à droite, c'est en grande partie à cause de la montée en force des nationalismes, du discrédit d'une certaine gauche et de l'avènement du syndicalisme corporatiste.
Comme des millions de femmes, Kelly Oxford a été dégoûtée par les propos misogynes de Donald Trump, révélés par la vidéo datant de 2005. Elle ne pensait pas récolter ce tsunami d'aveux, cette déferlante de confessions, ce mouvement social où les femmes brisent le silence, les tabous et la honte.
Le président Trump? Juste de l'autre côté de la frontière... Imaginez!