esclavage

Peines d'esclavage, consommation de drogue, écriture inclusive et d'autres mesures parfois surprenantes étaient mises aux voix dans plusieurs États américains.
Grace Forrest, cofondatrice de l’organisation anti-esclavage Walk Free, a déclaré vendredi que cela signifie qu’une femme et une fille sur 130 vit aujourd’hui dans l’esclavage moderne.
Tom Cotton a notamment dans son viseur un programme d'enseignement de l'histoire de l'esclavage aux États-Unis.
Selon des images diffusés par le Baltimore Sun, des manifestants ont déboulonné la statue du navigateur génois à l’aide de cordes, près du quartier de Little Italy.
La sénatrice Julie Miville-Dechêne espère notamment stopper l’importation de produits fabriqués par des enfants.
Les victimes présumées gagnaient aussi peu que 50 $ par mois pour un travail quotidien.
Un marché d'esclavagiste s'était formé en Lybie après la chute de Kadhafi.
«Je suis désolé pour le double impact qu'ont pu avoir la casquette MAGA et le commentaire sur l'esclavage»
La censure, bête et brutale, a mis fin aux représentations montréalaises de «SLĀV».
L'appropriation de la culture américaine chez nous, ça suffit.