electorat

Il y a une maxime qui dit: «Vos dirigeants sont à l'image de vos œuvres». Le problème se situe non pas chez les élus mais bien chez les électeurs.
Dans cet article, je veux illustrer comment le peuple, représenté par ses votes, n'est peut-être pas aussi libre de ses décisions qu'il ne le croit.
Oui, l'idée d'indépendance se meurt au Québec, et en raison de la vitesse à laquelle l'individualisation progresse dans notre société, nous finirons par en signer l'acte de décès.
Parfois, j'ai l'impression que ce qui permet à la politique, telle qu'on la connaît, d'exister c'est son incompétence flagrante et colossale. Parfois, j'ai l'impression que c'est l'absence de tout espoir de réel changement qui nous rend si dociles.
Il faudrait peut-être mettre le holà sur l'utilisation abusive que les médias et les politiciens font du mot démocratie, qui n'est jamais défini, car cela nous empêche de vraiment comprendre notre régime politique et de cautionner des pratiques politiques antidémocratiques en les déclarant, sans preuve, comme étant démocratiques.