HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

election-presidentielle-americaine

ÉLECTIONS AMÉRICAINES - Avant le premier débat présidentiel mercredi, l'équipe de campagne de Barack Obama a rejeté l'idée
Il faut dire les choses comme elles sont : la victoire du gouverneur républicain Scott Walker au Wisconsin est une amère défaite pour les démocrates et pour la gauche. La défaite ne devrait pas être fatale aux chances de réélection de Barack Obama en novembre, mais elle montre un affaiblissement important des bases d'appui du Parti démocrate dans certains États.
À l'issue de sa triple victoire lors des élections primaires de mardi dernier, Mitt Romney est désormais de facto le candidat républicain à l'élection présidentielle américaine de novembre prochain. En l'emportant au Maryland, à Washington D.C. et, surtout, au Wisconsin, l'ancien gouverneur du Massachusetts a littéralement largué ses adversaires dans son sillage. Il est officiellement passé du statut de grand meneur à celui de l'inévitable nominé.
Les forces actuellement affichées par les aspirants républicains dans les primaires ne seront pas nécessairement celles dont ils auront besoin lors de l'élection générale.
Il faut remonter à 1964 pour identifier les premiers signes de la décrépitude du parti républicain.