HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

ecoles-publiques

Il faudrait travailler main dans la main en créant un réseau public et privé de qualité où l’un ne nuit pas à l’autre.
Peut-on réellement parler d’un système d’éducation juste et inclusif quand 10 % des enfants seraient marginalisés?
Les établissements publics doivent devenir porteurs de projets collectifs, doivent s'incarner dans des projets sociaux issus de leur communauté.
Si l'argument est d'avoir une école inclusive favorisant la mixité sociale, pourquoi mettre de l'avant une solution qui exclut les plus riches en leur permettant d'avoir des écoles non subventionnées parallèles au système public ?
L'histoire du personnel enseignant de Virginie occidentale est presque caricaturale tellement elle incarne bien l'air du temps aux États-Unis.
Il est possible de réduire l'exode vers l'école privée; la solution : innover au public.
Si Gabriel Nadeau-Dubois veut vraiment aider les élèves, il plaiderait pour l'abolition de l'école publique.
Curieusement, personne ne veut privatiser la santé et avoir un système à deux vitesses, mais en éducation c'est le genre de système que nous avons. Si tu vas au privé, tu as plus de chance de réussir.
Vous vantez, sans gêne aucune, une école qui «rend des services éducatifs à une clientèle qui choisit de s'affranchir d'un service similaire offert gratuitement», comme si l'école publique tenait une plantation de coton et y réduisait à l'esclavage les enfants qu'elle accueille.
Les besoins sont énormes et bien qu'il soit impossible de régler tous les problèmes dans le cadre du budget 2017, il importe que le gouvernement du Québec finance adéquatement le fonds des immobilisations des universités pour ne pas compromettre la santé et la sécurité des étudiants et du personnel.