HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

droits humains

De nombreux gouvernements hĂ©sitent Ă  adopter des politiques qui favoriseraient les droits de la personne ou l'environnement de peur d'ĂȘtre poursuivis par des investisseurs Ă©trangers.
Je suis arrivé en Europe en août aprÚs avoir passé cinq ans en prison à cause de mes activités politiques en Iran. Beaucoup de mes amis n'ont pas eu cette chance et ont été pendus pour leurs convictions.
L'un propage agressivement sa rĂ©volution islamique et l'autre son islam orthodoxe en construisant des milliers de mosquĂ©es dans le monde et en y envoyant des prĂȘcheurs rigoristes.
Il n'est aucunement question de forcer physiquement les gens dans leurs choix de consommation, mais bien d'exposer ce que beaucoup s'efforcent de garder bien caché pour des raisons économiques.
L'austérité précarise les mouvements de défense des droits des femmes; reconfigure l'éducation et la santé publique; menace l'environnement... Qu'en est-il de la coopération et de la solidarité internationales?
Alors que son nouveau gouvernement entre en fonction, le premier ministre Trudeau dispose de l'extraordinaire opportunité d'inverser la tendance des années Harper. Ce changement, tellement nécessaire et attendu depuis si longtemps, serait une excellente nouvelle pour le pays et pour le monde.
Si l'Arabie saoudite veut se montrer Ă  la hauteur, montrer ses bonnes intentions ou sa bonne volontĂ© en Ă©tant Ă  la tĂȘte du Conseil des droits de l'homme, elle se doit impĂ©rativement de le libĂ©rer.
L'affectation de Faisal Trad et, par extension, de l'Arabie saoudite Ă  la tĂȘte du panel du Conseil des droits de l'homme ne constitue rien de moins qu'une importante dĂ©faite pour les droits de l'homme.
Aujourd'hui, les discriminations envers les femmes persistent dans le pays, que ce soit en matiĂšre d'Ă©ducation, d'accĂšs Ă  l'emploi ou de reprĂ©sentation politique, et ce, malgrĂ© quelques dĂ©marches entreprises par l'État.
Alors qu'on devrait resserrer le contrÎle sur les lobbys des industries pétroliÚre, miniÚre, forestiÚre, gaziÚre, pharmaceutique, informatique, financiÚre, militaire, etc., le PL56 déploie le filet sur les organismes communautaires qui existent pour aider le monde.