HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Denise Bombardier

«Quand vous brisez quelque chose qui est fondamental, c’est-Ă -dire la valeur symbolique des gestes et des institutions, il est certain que les rĂ©actions sont dĂ©chaĂźnĂ©es...»
«Quand j'ai lu la chronique de Denise Bombardier ce matin, il fallait que je dise quelque chose.»
Bien que je puisse apprĂ©cier le fait que vous ayez des inquiĂ©tudes Ă  propos de certains groupes minoritaires au QuĂ©bec, je vous mettrais en garde de les exprimer d’une maniĂšre qui pourrait lĂ©gitimer indirectement la violence.
«C'était quelqu'un qui ne respectait pas les autres, qui était grossier et vulgaire...»
Vos constats sont non seulement réducteurs, mais surtout troublants.
Pour eux, la mise au jour des comportements abusifs de Ghomeshi et de Larose permet d’en apprendre davantage sur les femmes.
Sa simple présence à la FFQ a été l'objet de commentaires fort négatifs.
Dans une chronique, Denise Bombardier dĂ©nonce le fait qu'une femme transgenre se trouve Ă  la tĂȘte de la FĂ©dĂ©ration des femmes du QuĂ©bec.
Nous ne pouvons pas parler d'un « athéisme politique ». Si les gens croient en des sauveurs alors nous serions plutÎt vers un « théisme politique ».
Il est tout de mĂȘme particulier de constater le silence des souverainistes face au ralliement de Nicolas Dupont-Aignan au sein de l'alliance patriote de Marine Le Pen. Il est difficile de comprendre comment des chroniqueurs souverainistes comme Denise Bombardier, Simon-Pierre Savard-Tremblay ou Mathieu Bock-CĂŽtĂ© peuvent demeurer cois face Ă  cette alliance historique.