HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

culture-quebec

QuĂ©bec, si tu n’as pas envie de laisser la belle saison derriĂšre toi, prends en note quelques-unes de ces dates pleines de
À l'heure oĂč il est beaucoup question de corruption, de cynisme envers la politique et de libertĂ© d'expression, la JournĂ©e nationale des Patriotes est un moment privilĂ©giĂ© pour rappeler la tĂ©nacitĂ© de QuĂ©bĂ©cois d'hier et d'aujourd'hui dans la dĂ©fense de nos droits collectifs et dont l'Ă©pisode patriote constitue le jalon essentiel.
J'ai rencontré le fondateur du site web et de la page Facebook Why Quebec Needs Independence. Ils sont administrés par un Québécois bilingue en faveur de l'indépendance du Québec.
L'humoriste et animateur québécois rappelle que la troupe a travaillé fort dans les derniÚres semaines sur ce spectacle conçu
Bien souvent, les artistes ne reçoivent pas un sou lorsqu'ils exposent leurs Ɠuvres.
« La nouvelle Esplanade enrichira la ville en couronnant de façon harmonieuse les développements des derniÚres années marqués
Il ne faut pas oublier que si nous avons pu prendre racine en cette terre d'Amérique, c'est grùce à la potion magique que nos artistes-druides nous ont mijotés depuis plus de 400 ans: notre culture!
Le 9 juillet 1995, nous débarquions à Montréal. Il faisait trÚs chaud. AprÚs d'interminables vérifications au bureau d'immigration et au service vétérinaire, nous avons enfin réellement mis les pieds sur le sol québécois.
Je vous écris aujourd'hui Mme David pour vous faire un petit compte-rendu de la situation; un genre de «reality check», comme disent les chinois. Mon but ici est de vous faire part du travail accompli avant votre arrivée, histoire de nous éviter de tourner davantage en rond, culturellement parlant.
Un peu comme Raymond Cloutier, qui s'est prĂȘtĂ© au jeu de s'imaginer gouverneur de notre culture le 8 avril prochain, permettez-moi de proposer un sacrĂ© coup de barre Ă  cette industrie culturelle qui court Ă  «fiĂšre allure» dans le mur du numĂ©rique.