HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

crucifix

Choisissons un avenir de croyants de toutes confessions qui, plutĂŽt que de s’attacher aux croix et autres signes religieux, s’attacheront Ă  vivre pleinement leur foi dans la diversitĂ©.
Il faut se réjouir que ce soit le principe de laïcité qui prévaut dans la loi plutÎt que la simple neutralité, qui est l'un des éléments de la laïcité comme en témoigne la définition retenue dans la loi.
Le clergé souligne que les élus ont pris la décision de l'installer et peuvent trÚs bien le descendre.
L'administration Plante souligne l'importance d'avoir des institutions publiques laĂŻques.
Le gouvernement Legault se défend de prÎner un double-standard quant à la laïcité des institutions.
On s'enfarge dans le crucifix alors que les armoiries des couronnes britanniques et françaises, dont trois fleurs de lys, symbole de la Sainte Trinité chrétienne, dominent ledit crucifix.
L'histoire du crucifix que le gouvernement libĂ©ral vient de refuser de retirer du Salon bleu Ă  l'AssemblĂ©e nationale le met en flagrante contradiction par rapport aux vƓux exprimĂ©s par son chef Philippe Couillard il y a cinq ans.
Le crucifix est un symbole universel de laĂŻcitĂ©; il en est le signe le plus concret. On fait preuve d'ignorance quand, au nom de la laĂŻcitĂ© mĂȘme, on rĂ©clame sa disparition.
Les gens se sont mobilisés contre la direction de l'institution de santé pour exiger le retour en place du crucifix. Est-ce par fidélité religieuse au crucifix, symbole par excellence du chrétien, ou par souci de conserver le patrimoine québécois, comme le laissent entendre les médias ?