HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

crise sociale

Il y a deux constantes: l'urgence d'agir en ce qui concerne les enjeux environnementaux et les citoyens qui ne sont pas prĂȘts Ă  modifier leur mode de vie et diminuer leur pouvoir d'achat.
À plusieurs Ă©gards, la Coalition avenir QuĂ©bec vient de faire entrer le QuĂ©bec dans une nouvelle Ăšre politique.
Voici la situation qui s'offre à nous actuellement: sortir du capitalisme ou voir notre qualité de vie fondre comme de la glace au soleil.
Est-ce un coup d'État? Un affront Ă  la dĂ©mocratie? En aucun cas. En rĂ©alitĂ©, la possibilitĂ© qui est offerte Ă  un peuple de destituer ses gouvernants est un instrument extrĂȘmement important des idĂ©aux dĂ©mocratiques.
Allez joindre vos semblables, partisans du totalitarisme que vous chérissez, et laissez en paix les personnes se battant pour le systÚme qui vous permet de le critiquer ouvertement.
Monsieur le premier ministre, comme plusieurs au Québec, je suis sidéré devant les décisions prises par votre gouvernement sous prétexte d'équilibrer le budget. Et j'ai peur que votre gouvernement soit en train de nous enfoncer dans la crise économique, sociale, politique.
Les politiques mises de l'avant par le Parti QuĂ©bĂ©cois depuis son Ă©lection confirment les apprĂ©hensions d'une partie de la population quĂ©bĂ©coise: le changement de direction si chĂšrement promu par le PQ lors de la campagne Ă©lectorale semble avoir Ă©tĂ© complĂštement Ă©clipsĂ©. À ce moment-lĂ , Mme Marois scandait : « les QuĂ©bĂ©cois sont inquiets. » Qu'est-ce qui se passe, Madame Marois?
MONTRÉAL - La CLASSE avertit que les Ă©lections ne seront pas suffisantes pour rĂ©gler la crise qui secoue le QuĂ©bec. «La grĂšve
La chef du Parti Québécois Pauline Marois a définitivement rangé son petit carré rouge. Elle l'a affirmé mercredi matin à
MONTRÉAL - La Ligue des droits et libertĂ©s a dĂ©posĂ© jeudi une pĂ©tition de plus de 11 000 noms afin de rĂ©clamer du gouvernement