contrats publics

Montréal n'a trouvé aucun remplaçant pour l'entreprise Mélimax, bannie des contrats publics.
Une «anomalie» permet aux fonctionnaires de soustraire des contrats à la surveillance des élus.
La Ville intensifie aussi sa poursuite contre l'ex-maire Michael Applebaum.
Le délai pour inscrire Les Entreprises C. Dubois sur la liste d'entreprises à rendement insatisfaisant était déjà échu.
Le contrat n'a finalement pas été accordé, à la suite de critiques de l'opposition.
Abonnez-vous à notre page sur Facebook Radio-Canada a appris que Québec a approuvé près de 200 projets d'aqueducs et d'égouts
Des entreprises soupçonnées de corruption obtiennent encore des contrats publics. Et elles peuvent passer entre les mailles
Malgré la commission Charbonneau et les projets de loi 87 et 108, le «choc culturel» dont l'État québécois a besoin et l'instauration d'une «culture de l'intégrité» dont parle l'OCDE ne sont toujours pas au rendez-vous.
La firme d'ingénieurs CIMA+ propose de rembourser les villes de Montréal, Québec, Laval, Gatineau et Lévis pour les sommes
M. Couillard, agir vigoureusement est une bonne chose, mais nous sommes 10 ans trop tard. Ça va être très long, changer cette culture au MTQ, et permettez-moi de douter de votre volonté sincère à y arriver. Et de grâce, renvoyez Dominique Savoie chez elle