HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

communication

Il existe des moyens de mesurer le niveau d'influence en ligne d'une personne. La mauvaise nouvelle est, que parfois, ces influenceurs peuvent dire des choses négatives sur votre entreprise.
J'ai vu la publicité d'Alvin Ailey Dance Theater et je me suis dit qu'il fallait que j'y aille. D'abord, le danseur est magnifique. Mais, je l'ai surtout trouvé inspirant. La publicité n'était pas trompeuse. La marchandise a été livrée. Vous me direz que je n'y connais rien en ballet. Et vous aurez raison. Mais, je sais ce qui me plaît, et cela m'a plu.
Un article au Devoir a particulièrement attiré mon attention sur le sujet de la transparence de l'action et de la gouvernance. Dans « Le silence numérique du gouvernement aurait empiré la crise », Fabien Deglise analyse les impacts qu'aurait pu avoir le «silence du gouvernement de Jean Charest dans les nouveaux espaces numériques de communication» sur le conflit actuel. Il es ressort un constat d'échec.
Je ne suis pas la première à souligner cette tendance des médias à user et abuser du sceau « exclusif ». Sans trop que l'on sache, d'ailleurs, quel est au juste le critère. D'après ce que j'en comprends, peut être qualifiée de « exclusif » à peu près toute information qui a été obtenue autrement que par un communiqué officiel, ou un événement programmé et organisé, genre conférence de presse
L'homme de 37 ans que j'ai rencontré hier devant cette foule de gens d'affaires mi-geek, mi-curieux, était un pur produit de cette génération d'entrepreneurs de l'internet que l'on retrouve encore aujourd'hui dans la Silicon Valley. Des descendants de Jobs qui gardent la foi en la création, la recherche, l'idée qui changera le monde pour le rendre meilleur.Les gens ont particulièrement réagi à l'importance que Stone accorde à l'échec et à quel point il privilégie ceux qui ont connu l'échec dans une organisation. Car ceux-ci ont connu l'abîme et s'en sont tirés avec des leçons.
Mais jusqu'où ira cette soif de connectivité? Déjà, on entend parler de surdose d'interactions, de sevrage de réseaux sociaux.