HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Commission Gendron

Camille Laurin, «pÚre» de la loi 101, affirmait que sans la loi 22 du docteur François Cloutier, décédé en mars dernier, il n'aurait pu faire adopter la Charte de la langue française.
«La loi 22 est passée à l'histoire comme une pestiférée» que la société québécoise voudrait oublier. Pourtant, elle traçait les premiÚres grandes lignes d'une véritable politique linguistique dont Camille Laurin profitera pour faire voter la loi 101.
Pour motiver davantage les élus de l'Assemblée nationale à renforcer notre politique linguistique, certains en sont venus à faire un usage abusif de l'«indice de vitalité linguistique» (IVL). Pourtant, depuis la commission Gendron (1968-1973), au moins une demi-douzaine de démographes ont fait des mises en garde. Hélas, des interprétations nettement abusives sont réapparues.