HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

chsld

On n’arrivait pas Ă  se faire soigner avant la pandĂ©mie. Ça n’ira pas en s’amĂ©liorant.
«Au train oĂč vont les choses, si les mesures actuelles persistent Ă  ĂȘtre appliquĂ©es strictement, lorsque ma compagne sera enfin autorisĂ©e Ă  mettre le nez dehors, elle ne sera plus en mesure de l’apprĂ©cier, ni mĂȘme de s’en rendre compte.»
Avec la pandĂ©mie, le clown thĂ©rapeutique arrive tout de mĂȘme Ă  faire du bĂ©nĂ©volat Ă  temps plein.
Les autorités sanitaires ont dévoilé l'ordre de priorité pour la vaccination.
MĂȘme s'il a risquĂ© sa vie en travaillant auprĂšs de nos aĂźnĂ©s, Mamadou KonatĂ© n'est pas considĂ©rĂ© comme un «ange gardien» par le gouvernement.
J'Ă©prouve une immense difficultĂ© Ă  entendre ceux qui clament haut et fort, au nom de la «liberté», la volontĂ© de reprendre la vie d’avant la COVID-19.
Les inscriptions pour la nouvelle formation de trois mois sont maintenant ouvertes.
Les militaires doivent absolument demeurer dĂ©ployĂ©s dans les CHSLD jusqu’au 15 septembre 2020 ou plus et non seulement parce que «le QuĂ©bec paie sa part pour l’armĂ©e», mais bien parce que c’est un besoin essentiel.
Une formation payée, un meilleur salaire et de nouvelles conditions de travail rendront ce travail plus attirant, a assuré François Legault.