HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Chrystia Freeland

Dominic LeBlanc la remplacera du cÎté des Affaires intergouvernementales.
Force est de constater que les crises récentes avec l'Arabie saoudite et la Chine auront, bien involontairement sans doute, remis le Canada sur la carte.
PlutĂŽt que de renforcer les conditions de travail et de faciliter la lutte aux changements climatiques, l’AÉUMC attachera encore longtemps le Canada et le QuĂ©bec aux politiques Ă©conomiques qui ont accentuĂ© les inĂ©galitĂ©s depuis 25 ans.
Chrystia Freeland et ses nĂ©gociateurs sont des hĂ©ros, compte tenu du fait qu'ils ont rĂ©ussi Ă  nĂ©gocier quelque chose d'acceptable dans des conditions extrĂȘmement difficiles.
«Pour moi, la chose la plus importante, c'est qu’on ait rĂ©ussi Ă  maintenir la gestion de l’offre...»
À premiĂšre vue, la brouille qui s’est dĂ©clarĂ©e entre l’Arabie saoudite et le Canada s’apparente Ă  un fait divers transformĂ© en feuilleton meublant une semaine creuse de la saison.
La vĂ©ritable leçon Ă  tirer pour le Canada, dans ces circonstances, est que sa diplomatie doit faire le calcul prix-bĂ©nĂ©fice dans les actions qu’elle entreprend sur la scĂšne internationale
«Le gouvernement ne peut pas continuer de clamer son rÎle sur la scÚne mondiale sans déployer d'efforts.»
S’asseoir Ă  la table de nĂ©gociations contribue Ă  lĂ©gitimer une prĂ©sidence de plus en plus illĂ©gitime.