HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

chefferie du pq

En tant que premier ministre du Québec, je m'attaquerai aux inégalités en m'y prenant par les deux bouts. L'objectif: faire du Québec une société qui figure parmi les plus dynamiques, les plus entreprenantes, les plus innovantes et les plus égalitaires en Occident.
TEXTE COLLECTIF - Le décalage qui s'est installé entre le Parti québécois et sa mission supposément essentielle n'est pas une affaire d'échéanciers et de mécanique; il émane plutÎt de l'absence systématique et délibérée d'engagement concret.
Jean-François Lisée a une grande qualité: il est capable de penser en dehors de la bulle péquiste. Cette fois-ci, il saute dans la course en reportant la tenue d'un référendum au deuxiÚme mandat (majoritaire) de son parti. Une façon habile de sortir du piÚge référendaire que traßne le PQ depuis deux décennies.
Ma participation à cette course n'est pas une affaire personnelle ou de carriÚre ou d'ambition. J'ai indiqué la semaine derniÚre qu'une seule question me préoccupait: aurais-je quelque chose d'important à proposer, que mes collÚgues Véronique, Martine et Alex ne proposent pas ? Je n'ai pas reconnu dans leurs propositions de réponse à la mesure de l'enjeu politique central actuel.
Il est plus que temps que les indépendantistes, et notamment le PQ, cesse de se laisser prendre au piÚge du «référendisme». Le Parti québécois est un parti qui prÎne l'indépendance et qui prendra tous les moyens démocratiques pour la réaliser le plus rapidement possible. Point à la ligne.
Radio-Canada apprend que le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, annoncera vendredi, à 11 h, à Alma, sa candidature
De prétendre qu'au terme de huit mois de campagne, l'élection de Pierre Karl Péladeau est «le triomphe de la non-pensée», c'est l'expression de la plus pure mauvaise foi.
Avec le rejet de la souveraineté par prÚs de 60% de la population et un débat sur l'indépendance qui est complÚtement sur la glace, PKP devra convaincre, convaincre et convaincre encore bien des gens pour gagner en 2018.
Avec l'abandon de Pierre Céré s'évanouit la derniÚre note discordante dans la course au leadership du Parti québécois.
QUÉBEC - Tout comme Pierre CĂ©rĂ©, Martine Ouellet aurait subi les foudres de Pierre Karl PĂ©ladeau au cours de la course Ă