HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

chefferie du pq

Jean-François Lisée possÚde plus d'expérience que tous les autres candidats.
Suivez-nous sur Twitter Entre petites phrases assassines et grands débats, la course à la chefferie du Parti québécois bat
Jean-François Lisée se retrouve en position avantageuse dans la course au leadership du Parti québécois. Il est clairement sur une montée, montée confirmée par l'adhésion de quatre députés péquistes cette semaine. C'est l'élément qui manquait pour assoir sa crédibilité.
La course Ă  la chefferie du Parti quĂ©bĂ©cois entre dans sa derniĂšre ligne droite. Dans moins d’un mois, le 5 octobre prĂ©cisĂ©ment
La députée de Vachon et candidate à la direction du Parti québécois, Martine Ouellet, adopte des mesures du programme de
TEXTE COLLECTIF - Nous croyons que sur l'échiquier politique québécois, seul le Parti québécois est en mesure d'outiller la nation pour qu'elle se dote du statut politique qui est la condition essentielle à son épanouissement et à son émancipation : l'indépendance. Toutefois, un tel projet nécessite un leader lucide et aux instincts politiques développés par l'expérience. Jean-François Lisée est de cette trempe.
Voici le bilan et l'analyse de la soirée d'entrevue des cinq candidats à la chefferie du Parti québécois organisée mardi soir sur Radio Info Cité.
Demain, mardi 16 aout, dĂšs 20h, je recevrai en entrevue sur Radio Info CitĂ© chacun des cinq candidats Ă  la direction du Parti quĂ©bĂ©cois. À tour de rĂŽle, je mĂšnerai une entrevue de 15 Ă  20 minutes avec chacun d'entre eux en fonction de trois ou quatre thĂšmes prĂ©dĂ©terminĂ©s et des sujets qui ont Ă©tĂ© abordĂ©s durant cette course Ă  la chefferie.
J'ai pris connaissance des conditions émises par Paul Saint-Pierre Plamondon pour le déclenchement d'un référendum sur l'indépendance. Je respecte sa volonté, mais sa proposition d'asseoir ce déclenchement sur une volonté populaire conséquente mÚne à tout sauf à l'indépendance.
Il me semble que le chef de parti et de gouvernement qui se veut un gardien de la laĂŻcitĂ© et de la neutralitĂ© de l'État devrait s'abstenir de participer Ă  des rituels religieux (ou faisant la promotion de l'athĂ©isme, d'ailleurs). A fortiori d'en revĂȘtir les symboles.