belugas du st laurent

Un weekend de mobilisation sans précédent se dessine à Cacouna et Montréal les 11 et 12 octobre prochains pour protéger les bélugas, le fleuve Saint-Laurent, et notre droit de vivre dans un environnement sain.
Je me suis réveillé ce matin en beau fusil. À cause des bélugas du Saint-Laurent. Après avoir fait le tour du monde pendant 20 ans pour parler de leur sort, après avoir écrit un livre et montré ma binette dans des douzaines de films et de reportages dans toutes les langues, je croyais en avoir fini avec eux. Que leur vie dorénavant se déroulerait paisiblement. Mais non !
La compagnie TransCanada entreprendra aujourd'hui et jusqu'au 30 avril des levées géophysiques en prévision de la construction de son terminal pétrolier à Cacouna. Sans la vigilance du Devoir, les Québécois n'auraient même pas été informés de ces travaux qui risquent d'affecter les populations de bélugas.
La population des bélugas est en chute de 20% dans l'estuaire du Saint-Laurent. Ces mammifères marins font face à la révocation de leur statut d'espèce «menacée», pour celui d'espèce «en voie de disparition», mais la portée des décisions du gouvernement canadien est en quelque sorte encore plus importante.