HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

bell cause pour la cause

«J’ai grandi dans une maison où je baignais dans l’anxiété de mes parents. Ils n’ont jamais eu de diagnostic et ont gardé ça pour eux...»
«J'ai été voir quelqu'un qui était spécialisé dans mon "est* de peine sale"...»
Une personne atteinte de schizophrénie nous parle de son vécu. L'histoire que vous lirez ici est authentique.
À l'occasion de la journée Bell cause pour la cause, nous vous présentons quatre portraits de personnes vivant avec des troubles anxieux.
Le besoin de services et de soutien en santé mentale est grandissant: d’ici 2020, la dépression deviendra la principale cause d’incapacité au Canada.
La maladie mentale demeure encore de nos jours méconnue, elle est accablée de préjugés et de tabous.
Les stigmates à l'endroit de la maladie mentale persistent tant au niveau de la société que des professionnels de la santé.
«Les enfants, généralement, aiment ça aller aux glissades d'eau. Moi, ma question, c'était : ''est-ce qu'on va mourir?''»
Comme chaque année, je prévoyais cette semaine de parler de la campagne Bell Cause pour la cause sur les médias sociaux, mais je n'avais pas prévu de consacrer un blogue à ce sujet. Ça a changé le 23 janvier, quand j'ai appris qu'un bon ami s'était enlevé la vie la veille.
Une ex-animatrice de la station de radio néo-brunswickoise K93 FM Grand Falls affirme avoir été congédiée injustement après