HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

avenir option nationale

Les deux organisations ont beaucoup à gagner de cette fusion. Option nationale rejoindra un mouvement social bien établi qui vit actuellement un processus de renouvellement sans précédent à la suite de l'arrivée de Gabriel Nadeau-Dubois.
La course Ă  la chefferie d'Option nationale sera l'occasion de nourrir des dĂ©bats d'idĂ©es. Ce sera bon pour nous ainsi que pour tous ceux qui suivront nos Ă©changes d'un peu plus loin. Un de ces dĂ©bats incontournables sera celui qui portera sur l'union de nos forces militantes. Ça tombe bien, c'est aussi un dĂ©bat de fond pour tout le mouvement indĂ©pendantiste.
C'est un dĂ©but d'une phrase qu'un collĂšgue de travail n'a malheureusement pas eu le temps de finir. J'ai Ă©clatĂ© de rire. Franchement, ce qu'il ne faut pas entendre. Quoique, des sottises, on en lit et entend beaucoup depuis que Jean-Martin Aussant a annoncĂ© son retour au monde de la finance. Chez MSCI pour ĂȘtre plus prĂ©cis. À Londres.
Jean-Martin Aussant est parti. Certes, il a accouché de l'enfant qu'est Option nationale et certains pourraient prétendre qu'il fuit ses responsabilités. Néanmoins l'enfant demeure. Allons-nous laisser l'enfant mourir parce que son pÚre l'a abandonné? La réponse est non.
Dorénavant, l'heure est à prouver à tous qu'ON n'est pas le parti d'un seul homme. Certes, Aussant était une figure emblématique, fondatrice et fortement attachante, mais heureusement, il y en aura d'autres. La course à la chefferie du parti est à nos portes et celle-ci sera décisive, c'est le moins qu'on puisse dire.
J'ai lu cette remarque sur Twitter cette semaine et ça m'a bien fait rigoler. Sur le coup. Rire jaune en fait. Car cette pointe d'humour cache un dur constat: Option nationale vivote et ne survivra pas longtemps au départ de Jean-Martin Aussant.
Je ne parle pas de «purs» comme dans l'expression «purs et durs». Mais bien des souverainistes qui semblent se croire meilleurs, plus convaincus, plus souverainistes, plus «purs» que les autres.
Pour moi, Option nationale ne fut pas l'histoire d'une passion dévorante, ni l'écran sur lequel projeter mes désirs. Ce fut, et c'est toujours le cas aujourd'hui, une belle histoire d'amour: d'un pays, des idées, des membres et des militants.
Prenez votre bagage de militant et venez le déballer au Parti québécois. Venez contribuer à notre parti national, venez transformer vos idées en points de plate-forme électorale. Venez vous présenter aux investitures si vous voulez devenir candidat, venez nous aider. Venez contribuer à donner au Québec un gouvernement souverainiste majoritaire et succinctement un pays.