HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

asean

Quand les religieux prennent le pouvoir, ils dĂ©clarent parler au nom de l'absolu et s'octroient un droit absolu. Le plus souvent du temps, ils n'ont ni la compĂ©tence ni mĂȘme l'appui populaire, car une fois au pouvoir, les thĂ©ocraties balisent la pseudo-dĂ©mocratie de façon Ă  filtrer les Ă©lus - lorsqu'Ă©lections il y a.
"Personne ne s’intĂ©resse Ă  l’Asie du Sud-Est", affirme la militante LGBT Jean Chong en affichant un sourire forcĂ©, les yeux
La mer de Chine méridionale s'est taillé une place de choix dans l'actualité au cours des derniÚres années.
Il semble difficile de nier qu'il existe des divergences irrĂ©conciliables de valeur et de pratiques culturelles entre les diffĂ©rentes rĂ©gions du globe; prĂ©tendre le contraire relĂšverait d'une certaine forme d'impĂ©rialisme culturel. Par contre, ces divergences ne peuvent pas en elles-mĂȘmes justifier l'inaction de certains dirigeants par rapport aux graves injustices qui perdurent toujours dans nombre d'États. Si le fait que les chefs d'États de l'ASEAN reconnaissent l'importance des droits humains ne peut ĂȘtre que saluĂ©, la mĂ©thode employĂ©e semble prĂ©sager des jours moins glorieux dans un avenir rapprochĂ©.
La montĂ©e en puissance de l'Asie interpelle le Canada. À maints Ă©gards, nous avons manquĂ© le bateau. Nous n'avons conclu aucun accord de libre-Ă©change et, sauf pour l'APEC, nous ne sommes pas membres des organismes rĂ©gionaux qui structurent le dialogue entre les pays ou puissances de la rĂ©gion.