HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Anne Marie Dupras Ma vie amoureuse de marde

Je suis en train de goûter à quelque chose que je n'avais pas encore connu. Non, ce ne sont pas des escargots à l'ail (jamais goûté, veux pas goûter!) mais plutÎt à une vie publique sur le web.
On me demande souvent pourquoi je continue de chercher l'amour, pourquoi je tiens tant Ă  ĂȘtre en couple. Je comprends qu'on me questionne Ă  cet effet, puisque je me le demande souvent moi-mĂȘme. AprĂšs tant d'Ă©checs, pourquoi ne pas abandonner cette idĂ©e d'ĂȘtre en couple?
Mon expérience m'a appris qu'un bon indice qu'une soirée ou une nuit va finir dans le tiroir #mvadmarde, c'est quand tu pars et que ta conscience a envie de sauter en bas de ton cerveau. Parce que tu te sens poche, sale ou juste ben, ben faible. En voici un maudit bel exemple.
Les gens qui insultent Ă  qui mieux mieux ou mettent leur grain de sel (de la taille d'un menhir et en visant la tĂȘte) puis qui signent anonyme ou d'un pseudo Ă  5 cents, vous avez autant de cran qu'un enfant de 7 ans qui met le feu Ă  un sac de caca sur un balcon, qui sonne et qui part en courant.
Sur certains sites, on donne des Ă©toiles, comme pour les hĂŽtels et les restaurants, d'autres nous permettent de mettre des notes, il y a ceux oĂč l'on coche oui, non ou peut-ĂȘtre, reste que peu importe la façon, on nous offre constamment de noter les gens, et, par consĂ©quent, de recevoir des notes aussi. On s'aime pas les uns les autres, on se cote les uns les autres.
Comme le rappelle Don Jon (le film, pas le personnage), la porno c'est aussi proche de la réalité que le spectacle «O» l'est d'un aprÚs-midi à la piscine publique. Non seulement personne ne fait réellement ça à cette vitesse-là et avec cet enthousiasme-là, mais c'est du travail.