HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

anglais

Apprendre une langue étrangÚre, ce n'est pas forcément évident. Pourtant, l'apprentissage d'une seconde langue est source d'enrichissement personnel et permet d'ouvrir de nombreuses portes professionnelles.
hold that thoughtexhibition in dekokelders " data-caption="Fuck you alex farrar & justin goskerhold that thoughtexhibition
C'Ă©tait le 31 janvier 1839. À Londres, est publiĂ© le rapport du gouverneur John George Lambton Durham recommandant l'union du Haut et du Bas-Canada, avec l'anglais pour unique langue officielle. Les «Canayens», peuple conquis.
Aucune tension linguistique ne sĂ©vissait Ă  l’Astral mardi soir, alors qu’humoristes francophones et anglophones ont partagĂ©
C'est bien connu, pour apprendre l'anglais, tous les cours ne seront jamais aussi efficaces qu'un voyage en Angleterre. Se
Les anglophones sont généralement satisfaits de la qualité du français enseigné à leurs enfants à l'école anglaise, selon
SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, Qc - Le projet de loi 14 destiné à modifier la Charte de la langue française et la Charte des droits
REFERENDUM - "Shocking", il n'y a pas d'autre mot. L'annonce par le premier ministre David Cameron de soumettre l'adhésion
En affirmant que «la loi 101 n'a pas et n'a jamais eu comme objectif d'intervenir dans la vie des couples et des familles pour leur dicter la langue qui s'y parlera», M. Jean-Pierre Proulx (Le Devoir, 3 dĂ©cembre 2012) ne courrait aucun risque. En effet, malgrĂ© tout l'ascendant que M. Camille Laurin, parrain de la loi 101, avait acquis sur ses collĂšgues du gouvernement pĂ©quiste Ă©lu en 1976, jamais RenĂ© LĂ©vesque n'aurait acceptĂ© que l'on veuille «intervenir» et «dicter» quoi que ce soit, pas mĂȘme Ă  propos de la langue. Cette idĂ©e n'a jamais effleurĂ© l'esprit de M. Laurin.
N'est-il pas temps d'adopter une autre attitude dans cet Ă©ternel dĂ©bat linguistique? La discussion est souvent plate Ă  mort parce qu'elle consiste surtout Ă  taper sur l'anglais et Ă  chercher Ă  punir les bilinguals, plutĂŽt qu'Ă  cĂ©lĂ©brer la langue que nous avons, inĂ©vitablement anglicisĂ©e qu'elle peut parfois ĂȘtre. Tenez. Un des plus beaux mots quĂ©bĂ©cois est, en fait, un mot anglais. EnfirouapĂ©, qui vient de "in fur wrapped" (enveloppĂ© dans la fourrure). Autre belle gymnastique que celle-lĂ .