alpinisme

Il a réussi l'exploit en sept mois.
Les files d'attente en «zone de la mort» pour atteindre le sommet de l'Everest sont dangereuses pour les alpinistes.
«Tu étais un homme d’exception, Serge. J’aurais bien aimé te le dire en vrai.»
La montagne K2 est considérée comme étant très ardue à grimper.
De l'aide médicale à plus de 5000 m.
Des signes indiquent que son partenaire et lui auraient été pris dans une avalanche lors de la descente.
Selon une amie, il est qualifié et bien entraîné pour survivre dans des conditions difficiles.
L'alpiniste a fait une chute de 200 à 300 mètres.
Ces décisions, adoptées jeudi soir par le gouvernement, font partie de mesures prises avant la saison 2018.
Quatre alpinistes -un Américain, un Slovaque, un Australien et un Indien- ont péri en tentant de gravir l'Everest lors d'un