HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Alexandre Taillefer

Lorsque des programmes aussi coĂ»teux ont moins de chance de succĂšs qu’une partie de pile ou face, c’est signe qu’il est temps d’en rĂ©Ă©valuer la pertinence.
Nous avons un besoin urgent de ces entrepreneurs. Il ne faut pas les accabler davantage et les décourager. Et décourager ceux qui sont en devenir.
«On a demandĂ© un changement rĂ©glementaire. Ça faisait deux ans qu’on demandait ça, et ça nous a Ă©tĂ© refusĂ©...»
Ce serait pour prĂ©server l’application, pas pour aider les 400 chauffeurs qui viennent de perdre leur emploi.
Et ce n'est pas pour critiquer Alexandre Taillefer.
Si autrefois les programmes des partis politiques avaient un sens, la logique de la raison d’État a cédé la place à celle des segments de l’électorat vus comme des cibles à atteindre.
Mon Dieu, la campagne n'est pas commencĂ©e. Quelles bĂȘtises nous rĂ©serve-t-elle?
Lancer des énormités sans nom aux partis d'opposition pour terrifier l'électeur mal informé via les gros titres de son journal matinal ne date pas d'hier.
Je me demande sincĂšrement si vous vivez dans le mĂȘme QuĂ©bec que moi.
Philippe Couillard avait pourtant niĂ© que son prĂ©sident de campagne Ă©tait en situation de conflits d’intĂ©rĂȘts.