HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

alena

Si certaines choses ont changé en 151 ans de fédéralisme, il y a un fait qui perdure: le français est continuellement à risque au Canada.
Il est essentiel de jeter un regard attentif sur les soi-disant bonnes pratiques rĂšglementaires avant que le Canada ne se lance dans la ratification de l'Accord.
PlutĂŽt que de renforcer les conditions de travail et de faciliter la lutte aux changements climatiques, l’AÉUMC attachera encore longtemps le Canada et le QuĂ©bec aux politiques Ă©conomiques qui ont accentuĂ© les inĂ©galitĂ©s depuis 25 ans.
Chrystia Freeland et ses nĂ©gociateurs sont des hĂ©ros, compte tenu du fait qu'ils ont rĂ©ussi Ă  nĂ©gocier quelque chose d'acceptable dans des conditions extrĂȘmement difficiles.
À travers ces traitĂ©s de centaines de pages, remplis d'exceptions, d'exceptions aux exceptions, il faut se demander si ce sont des traitĂ©s de libre-Ă©change ou des traitĂ©s anti-Ă©change.
Malgré les avoir assurés à maintes reprises du contraire, le gouvernement Trudeau les a encore une fois sacrifiés sur l'autel de mauvaises négociations commerciales.
Peu importe l'issue du vote, Philippe Couillard a convoqué une rencontre mardi pour analyser la nouvelle entente.
Justin Trudeau pourrait annoncer la conclusion d'une entente dimanche soir ou lundi matin.
Ces deux évÚnements n'ont en apparence rien à voir. Ils représentent cependant deux aspects de notre systÚme politique, l'un rayonnant et spectaculaire, l'autre nettement plus occulte.
La renĂ©gociation de l'ALÉNA va-t-elle permettre au Canada de rĂ©aliser son rĂȘve d'un nouveau rĂ©gime commercial qui rendrait caduc le mĂ©canisme de rĂšglement des diffĂ©rends du chapitre 19?