HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

agressions Cologne

Bravo au nouveau gouvernement d'avoir fait preuve de leadership et son devoir d'accueil de personnes en danger.
Vous faites l'impasse sur plusieurs centaines de victimes pour lesquelles vous n'avez aucun mot. Pire encore, vous présentez les agresseurs comme les réelles victimes de ce qui s'est passé à Cologne.
Je veux répondre à quelques «arguments» contre l'aide humanitaire ou aux paroles dégradantes au sujet des plus vulnérables.
Il y a ce refus de voir en certaines victimes des agresseurs, refus de voir que certains rĂ©fugiĂ©s ou migrants puissent ĂȘtre des hommes violents, comme si le statut de rĂ©fugiĂ©s les immunisait.
Depuis les années 1990, une fracture socioculturelle et des réflexes populistes peuvent menacer gravement l'unité et la paix sur le Vieux Continent.
Les évÚnements de Cologne remettent-ils en question les politiques de multiculturalisme? Poser la question, c'est y répondre. Bien sûr que non et pour plusieurs raisons.
Les fĂ©ministes - que vous ignorez le reste du temps - ne sont pas lĂ  pour alimenter vos lubies. Vous ne pouvez pas nous convoquer seulement lorsque ça vous fait une belle jambe. Nous ne sommes pas des chiennes dressĂ©es, arrĂȘtez de nous traiter comme telles.
Culpabiliser les victimes, ce raccourci inhumain, aberrant et dépourvu de justice et d'empathie a été la posture de la mairesse de Cologne Henriette Reker conseillant aux femmes de se tenir à une «certaine distance, plus longue que le bras» avec des inconnus pour se protéger contre de telles agressions.
QUÉBEC – Dans la foulĂ©e des nombreuses agressions sexuelles survenues en Allemagne la veille du Nouvel An, la ministre de