HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

agressionnondenoncee

Les rĂ©alitĂ©s de certaines survivantes – celles qui appartiennent Ă  des groupes mis en marge de la sociĂ©tĂ© – ne sont pas reprĂ©sentĂ©es dans l’échange public amorcĂ© avec le mot-clic #AgressionNonDĂ©noncĂ©e.
Une femme sur trois a été victime d'une agression sexuelle. Sur les quelque 4 millions de femmes au Québec, plus de 1,3 million ont subi une agression sexuelle.
Comment les personnes abusées pourront-elles encore faire confiance au systÚme judiciaire?
Il ressort des informations données par l'UQAM, que la controversé publique est probablement le reflet d'un problÚme plus profond.
Il y a huit mois, des milliers de femmes brisaient la chaßne du silence. Une question demeure: pourquoi ne pas avoir dénoncé avant? Pourquoi avoir attendu?
Lancée dans la foulée de l'affaire Jian Ghomeshi, le mois dernier, la campagne #AgressionNonDénoncée a incité des milliers
25 années ont passé et le choc de ce geste violent perpétré par Marc Lépine envers les femmes à l'école Polytechnique demeure entier. Ce choc demeure entier parce que la violence faite aux femmes n'a pas cessé.
Je crois que les violents, les violeurs, les meurtriers, les sexistes, les racistes et les homophobes sont avant tout des ĂȘtres malades et inconscients. On se doit de toute Ă©vidence de protĂ©ger et de dĂ©fendre les victimes. Mais comme sociĂ©tĂ©, on se devrait certainement aussi de s'intĂ©resser aux maux du mĂąle.
Je suis complĂštement solidaire de la rĂ©flexion de mes consƓurs et je salue le courage de toutes celles qui, en dĂ©nonçant ces agressions pour mettre le phĂ©nomĂšne en lumiĂšre, revivent ces moments difficiles.
Pourquoi ne pas déjà identifier les actions à enclencher à la lumiÚre de ces nombreux témoignages? Et proposer rapidement des mesures concrÚtes au gouvernement?