LES BLOGUES
12/10/2018 14:32 EDT | Actualisé 12/10/2018 14:32 EDT

Un tango avec la CAQ

Sachez, ô justiciers de la laïcité, que ce débat sur les signes religieux touche autant les laïcs issus de l'immigration que toutes personnes religieuses.

On exige donc la plus grande clarté de la part de ce gouvernement pour ne pas laisser de place à l'ambiguïté. On appuie l'idée qu'il faut donner sa chance à ce gouvernement.
On exige donc la plus grande clarté de la part de ce gouvernement pour ne pas laisser de place à l'ambiguïté. On appuie l'idée qu'il faut donner sa chance à ce gouvernement.

Le débat sur les symboles religieux est lancé. Une loi sera votée. On annonce donc un hiver très chaud, mais cette fois-ci le soleil ne sera pas de la partie.

Sachez ô justiciers de la laïcité que ce débat sur les signes religieux touche autant les laïcs issus de l'immigration que toutes personnes religieuses. Qu'on élime la religion de toute la place publique, cela n'a rien d'inquiétant. Ce qui est déplorable, c'est les conséquences (les dommages) engendrées par un tel projet de société.

Notez aussi que ces mêmes laïcs sont les premières victimes de tout ce brouhaha politique et identitaire. Ils sont — par ricochet — coupables par suspicion sur toute la ligne. On les met dans le même bateau que les religieux et on les accuse de ne pas respecter la laïcité de l'État québécois, de ne pas adhérer à ses valeurs (et j'en passe).

SUR LE MÊME SUJET:
» L'interdiction de signes religieux et la triste bouffonnerie
» La gauche réactionnaire et la laïcité
» Une crise sociale à notre porte?

Depuis quelques années, on les contemple comme un corps étranger qui n'a plus sa place dans cette société. Les gens de souche ne sont même plus en mesure de faire la différence entre une personne religieuse et une personne laïque à cause des préjugés véhiculés par la machine médiatique. Et le comble du comble, l'accès à l'emploi est de plus en plus difficile à cause des préjugés qui collent sur leurs noms même, si cet aspect identitaire n'est nullement révélateur de leurs croyances.

Ainsi, La CAQ, nouvellement élue, s'apprête à prendre le pouvoir très bientôt en empoignant le taureau par les cornes et en se dirigeant vers une confrontation avec les minorités religieuses. Les discours des ténors de ce parti sont très révélateurs sur les intentions véritables de ce gouvernement en devenir.

Cette fois-ci, les caquistes nous révèlent que c'est la ligne dure, qui est de mise avec les récalcitrants puisque, l'application de la loi se fera au nom de la laïcité et au détriment de toutes personnes (des nuances ont été apportées par la suite) qui ne pensent pas être en mesure de respecter la neutralité imposée. On conseille au gouvernement d'être prudent dans l'application de cette loi pour éviter de jeter le bébé avec l'eau du bain. Le bébé c'est tous les hommes et femmes issus de l'immigration qui croient en la laïcité au plus haut point.

Nous ne le répéterons jamais assez: soyez prudent. Pour éviter tout glissement, il faut mettre la machine étatique en marche en organisant des séances d'informations sur tout le territoire québécois pour ne pas laisser le champ libre à tous ceux qui attendent une occasion comme celle-ci pour cracher leur venin au nom de la laïcité.

On exige donc la plus grande clarté de la part de ce gouvernement pour ne pas laisser de place à l'ambiguïté. On appuie l'idée qu'il faut donner sa chance à ce gouvernement.

On exige donc la plus grande clarté de la part de ce gouvernement pour ne pas laisser de place à l'ambiguïté. On appuie l'idée qu'il faut donner sa chance à ce gouvernement. Qu'il comprenne que cette fois-ci, nous n'hésiterons pas à prendre toutes les mesures démocratiques pour le faire tomber s'il s'avérait être un adepte du «trumpisme».

Vous nous avez promis un Québec différent. On présume que ce Québec sera meilleur que celui dans lequel nous vivons aujourd'hui.

Vous nous avez promis un Québec différent. On présume que ce Québec sera meilleur que celui dans lequel nous vivons aujourd'hui. Ce but nous le visons tous. Nous voulons un Québec plus inclusif et plus prospère.

On souhaite bonne chance à ce parti en espérant qu'il puisse réaliser un projet de société grandiose. Malgré notre scepticisme nous voulons donner sa chance à ce gouvernement. Nous ne tiendrons pas compte de ces voix qui se sont levées en vous traitant de tous les noms. Nous voulons bien croire qu'elles sont injustes à votre égard et nous les condamnons. Nous voulons bien le croire, mais le tango se danse à deux. Tendez-nous la main pour la prochaine danse. Vraiment.