LES BLOGUES
13/08/2013 06:57 EDT | Actualisé 18/12/2013 06:21 EST

Repas rapide: Papillote de morue et son pesto d'asperges

On m'a récemment demandé si j'aimerais participer à un «défi recette», ce que je me suis empressé d'accepter, étant donné que je me considère comme un «foodie». Remarque, je ne suis pas un foodie obsessif; pour moi la cuisine est la meilleure façon de terminer une journée de travail et de commencer une soirée réussie. C'est une activité que je trouve très zen et relaxante.

Notre famille est (re)composée de ma tendre conjointe Elizabeth et de mes trois enfants, qui ne sont avec nous que durant les week-ends et les vacances. Je suis un spécialiste en contenus Web à la pige et Elizabeth travaille dans une agence de pub, mais c'est une artiste de verre soufflé de formation. Mes enfants sont : Christophe, ado typique qui aura bientôt 17 ans; Misha une grande et timide jeune femme qui aura bientôt 14 ans; et Jack, un petit bonhomme de 4 ans et demi qui déborde d'énergie et d'intelligence. Elizabeth et moi avons tous les deux 44 ans. Lors du week-end où j'ai créé les recettes que j'ai soumises pour ce défi, seul Jack était avec nous.

Le plat principal devait être du poisson. De plus, le poisson imposé était du saumon, sauf que: a) je ne prépare plus que très rarement du saumon, car je me méfie énormément du saumon d'élevage, et le saumon sauvage frais est quasiment impossible à trouver; b) Elizabeth est allergique au saumon, et; c) Jack ne mange que du poisson blanc.

J'ai opté de remplacer le saumon par de la morue, mon poisson préféré qui, autant que je sache, est encore pêché sauvage parce que pas vraiment possible à élever en pisciculture.

Les asperges faisaient également partie de la liste d'ingrédients, et nous aimons les asperges, mais je refusais de les servir simplement cuites à la vapeur comme plat d'accompagnement; trop ennuyeux...

C'est alors que l'idée m'est venue d'en faire un pesto, car Elizabeth pourrait manger du pesto trois repas par jour tant elle en raffole. Je voulais tout de même valider mon idée, et une petite recherche sur Google m'a permis de vérifier que mon idée ne relevait pas du délire!

Parmi les autres ingrédients sur cette liste se trouvaient les noix de Grenoble. J'ai déjà remplacé les noix de pin par des noix de Grenoble dans des recettes de pesto -- essayez un pesto où vous remplacez le basilic par de la roquette et les noix de pin par des noix de Grenoble; c'est incroyablement bon! --, mais dans ce cas-ci, j'ai pensé que les noix de pin s'accorderaient mieux aux asperges.

Ce qu'il faut savoir ici, c'est que ce pesto servirait de sauce sur la morue, que je prévoyais cuire en papillote, une façon super simple, efficace et délicieuse de préparer tous les poissons blancs. J'ai préparé ma morue avec un peu de vin blanc et d'échalotes (pas les oignons verts, les vraies échalotes), mais si vous ne voulez pas utiliser de vin, du fumet de poisson ou même simplement de l'eau peut faire l'affaire, pour peu que vous utilisiez quelques aromates, comme une mirepoix (carotte, oignon, céleri, haché fin). J'ai aussi utilisé un peu d'assaisonnement Old Bay, un mélange d'épices que j'affectionne tout particulièrement et que l'on vante principalement pour son utilisation avec le poisson et les fruits de mer.

Comme plat d'accompagnement à la morue et son pesto d'asperges, j'ai choisi de préparer une salade de tomates, mangues et avocat. La salade tomates et mangues est un classique, chez nous, et y ajouter de l'avocat était tout naturel. J'y ajoute également du basilic frais; si vous ne l'avez jamais essayé, vous serez totalement renversés de constater à quel point mangue et basilic se marient bien! J'ai fait une vinaigrette ultra simple et discrète, car cette salade n'a besoin que d'un tout petit peu de vinaigrette: huile d'olive, un vinaigre de votre choix (j'ai utilisé un vinaigre de cidre de pomme pour son côté fruité), un peu de sel juste pour émulsifier, et un peu de poivre.

Pour le dessert, ma première impulsion était de simplement servir trois des autres ingrédients de la liste ensemble -- yogourt grec, bleuets et sirop d'érable --, mais j'ai eu une idée: pourquoi ne pas faire une sorte de confiture avec les bleuets? J'ai donc fait tomber les bleuets dans du sirop d'érable pendant une vingtaine de minutes -- le temps limite alloué pour la préparation du repas au complet dans le défi -- pour ensuite le laisser refroidir. Pour être parfaitement honnêtes, nous mangeons rarement de dessert après le repas, alors nous avons gardé le yogourt pour le déjeuner du lendemain. Initialement, je pensais en napper le yogourt, mais j'ai finalement choisi de les incorporer, créant ainsi le meilleur yogourt au bleuet que nous n'ayons jamais mangé (en toute humilité)!

Souper rapide: Papillote de morue et son pesto d'asperges

Ingrédients

Pesto d'asperges

1 botte d'asperges

65 ml (1/4 tasse) de noix de pin

190 ml (3/4 tasse) de fromage parmesan râpé

2 grosses gousses d'ail

65 ml (1/4 tasse) d'huile d'olive extra-vierge

1/2 citron, le jus seulement

Sel et poivre

Poisson en papillote

1 portion de poisson par personne

Une ou deux échalotes françaises tranchées

65 ml (1/4 tasse) t. vin blanc

Mélange d'épices Old Bay

Salade de tomates, mangues et avocat

1 tomate par personne

1 avocat mûr, mais pas trop

1 mangue mûre, mais pas trop

Basilic frais au goût

30 ml (2 c. à s.) d'huile d'olive extra vierge

8 ml (1/2 c. à s.) de vinaigre de cire de pomme

Sel et poivre

Yogourt aux bleuets

500 ml (1 chopine) de bleuets

125 à 190 ml (1/2 à 3/4 tasse) de sirop d'érable

1 L de yogourt grec nature

Instructions:

Préchauffer le four à 375F.

Dans une casserole, portez à ébullition une chopine de bleuets (environ 2 tasses) avec du sirop d'érable, au goût, entre 1/2 et 3/4 tasse. Attention, ça déborde facilement, alors surveillez bien votre casserole! Réduisez le feu et laissez mijoter 20 minutes en brassant de temps à autre afin que les fruits éclatent.

Pendant que les bleuets mijotent et parfument votre cuisine, préparez les asperges en coupant la partie la plus dure et en coupant la partie utilisée en morceaux de 2-3 cm de long. Cuisez-les à la vapeur pendant 8 minutes et placez immédiatement dans l'eau froide. Pas besoin d'un bain glacé, mais il faut quand même stopper la cuisson le plus possible à cette étape. Une fois refroidies, placez les asperges dans un robot culinaire avec les noix de pins (au goût, j'ai utilisé environ 1/4 t.), l'ail (au goût, j'ai utilisé 2 grosses gousses préalablement écrasées), du parmesan râpé (au goût, j'ai utilisé environ 3/4 t.), le jus d'un demi-citron, du sel, du poivre et de l'huile d'olive (encore une fois au goût, c'est avant tout une question de texture en ce qui concerne l'huile). Voilà, c'est prêt.

Ensuite, coupez une pièce de papier d'aluminium de calibre barbecue (ou doublez l'épaisseur si vous n'avez que du papier alu régulier) assez longue pour contenir votre pièce de poisson, placez-y le dit poisson et assaisonnez au goût. J'ai utilisé 1/4 t. de vin blanc, des échalotes et un peu de Old Bay. Formez une papillote afin de créer une pochette étanche. Si vous n'êtes pas sûr comment procéder, effectuez une recherche sur Google pour le terme «en papillote». Ne vous inquiétez pas si partout on parle de papier parchemin; le papier alu fait tout aussi bien et il est plus facile à fermer. Enfournez de 12 à 15 minutes dans votre four préchauffé; ça dépend de l'épaisseur de votre morceau de poisson.

Pendant ce temps, coupez vos tomates (je préfère les italiennes ou les tomates raisins, mais elles sont toutes bonnes!), une mangue (vous trouverez ici un truc vraiment chouette pour couper la mangue en morceaux), et un avocat. Coupez votre basilic en chiffonnade et préparez votre vinaigrette (ma version: deux cuillère à soupe d'huile d'olive, une demi-cuillère à soupe de vinaigre de cidre de pomme, sel et poivre) et mélangez le tout. Réfrigérez quelques minutes et servez avec le poisson et son pesto d'asperges!

Le résultat:

Le repas a été un franc succès au niveau des saveurs, et ce, même si le poisson était servi chaud et que nous étions au beau milieu d'une canicule. J'avais d'ailleurs pris soin de réfrigérer la salade quelques instants afin qu'elle soit plus rafraîchissante.

Toutefois, malgré nos meilleurs efforts, Jack n'a rien voulu savoir de notre repas. Il y a donc eu juste un peu trop de poisson pour Elizabeth et moi, mais nous n'avons fait qu'une bouchée de la salade, et il est resté tout plein de pesto pour faire un autre repas avec des raviolis, et je peux vous dire que ce repas aussi était délicieux!

Bon appétit!