LES BLOGUES
17/05/2015 08:29 EDT | Actualisé 17/05/2016 05:12 EDT

Que la LNH crée un trophée Jean Béliveau et pourquoi pas une Coupe Béliveau

En hommage à l'ancien joueur de la Ligue nationale de hockey, Jean Béliveau, membre du Temple de la Renommée du hockey et vainqueur à 10 reprises de la Coupe Stanley, la LNH ne devrait-elle pas créer un trophée Jean Béliveau, voire une coupe Jean Béliveau équivalente de la Coupe Stanley ? Poser la question c'est y répondre.

Un trophée Jean-Béliveau est remis au joueur du Tricolore qui s'est illustré quant à son engagement auprès de la communauté et son attachement à la cause des enfants, et un autre au joueur qui remporte le championnat des marqueurs de la LHJMQ.

Jean Béliveau, l'homme complet et cohérent, aura refusé les postes prestigieux de Gouverneur général du Canada et de Sénateur par conviction pour ses valeurs familiales, puis par conviction civique. Force tranquille et digne, le bel homme était habité d'une belle âme. Par son élégance et sa distinction, le gentilhomme évoque une force de cohésion autour de valeurs fondamentales et rappelle que le bien de l'équipe est garant du bien de l'ensemble, comme un autre aurait dit : '' Ne vous demandez pas ce que la société peut faire pour vous, mais ce que vous pouvez faire pour la société. (État)''. De cela découle la cohérence même que la LNH, très américaine, crée ce trophée voire cette coupe Jean Béliveau. À hauteur d'homme, le personnage est déjà de nature à inspirer une volonté intérieure à l'ensemble des joueurs de passer outre les motivations financières ou celles de gloire éphémère.

Ici, au Canada, et au Canada français tout particulièrement, le tandem Béliveau - Richard évoque et représente la traversée symbolique entre deux générations vers un humanisme forgé par des valeurs traditionnelles du Canada français vers une société distincte.

Puis-je suggérer à tous les partisans du Canadien, les commentateurs et cls journalistes sportifs qui ont la fièvre du hockey de profiter de la saison estivale pour faire pression afin que cette idée rassembleuse d'un trophée ou d'une coupe Béliveau de la LNH devienne une réalité tangible ?

Un aparté : l'équipe du Canadien que je vois depuis des années est indistinctement semblable aux autres, chandails confondus... La dernière fois que les Canadiens ont gagné le tournoi, c'est grâce à cette énergie intérieure, cette volonté populaire canalisée qu'ils y sont parvenus. Cette motivation nationale, cette belle cohésion autour d'un esprit d'équipe de joueurs francophones et francophiles est déjà garante de succès. Une équipe fusionnelle qui puise son énergie de l'énergie sociétale et de motivations émotives annonce déjà la victoire, car cette énergie est celle du désespoir, donc décuplée par des motivations viscérales à vouloir gagner.

Nous nous en souvenons ...

« Halte-là, halte-là, halte-là, les Canadiens sont là !

Avoir du cœur : ''Rodrigue as-tu du cœur, ton cœur bat-il au rythme du cœur de Montréal ? Non je n'ai que de l'argent et je suis de passage, je m'épargne donc les efforts trop épuisants !''

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Le hockey du bon vieux temps

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter