LES BLOGUES
31/01/2017 08:30 EST | Actualisé 31/01/2017 08:30 EST

Le recul

L'impensable est survenu. Un individu a fait irruption dans cette modeste mosquée, ouvert le feu, et assassiné au moins six personnes et en a blessé autant d'autres. On ne sait pas pourquoi il a agi ainsi. Ce qui est clair, c'est qu'il s'agit un autre recul de notre civilisation.

Avant de revenir à Montréal à l'été 2014, j'ai habité 23 ans à Québec. Je demeurais à Sainte-Foy, et j'empruntais très souvent le Chemin Sainte-Foy pour aller à l'Université Laval où je travaillais. Je suis passé devant la Grande Mosquée de Québec des centaines, voire des milliers de fois devant cet édifice, une ancienne caisse populaire Desjardins.

Des musulmans de Québec ont acheté cet édifice qui était à vendre, pour le transformer en une mosquée et en un centre culturel. Au hasard de mes passages, j'y ai vu des fêtes, des opérations «portes ouvertes». Le vendredi, jour de la prière pour les musulmans, le petit stationnement attenant se remplissait, mais autrement, l'endroit était tranquille, tout comme son environnement.

Voilà qu'en ce 29 janvier 2017, l'impensable est survenu. Un individu a fait irruption dans cette modeste mosquée, ouvert le feu, et assassiné au moins six personnes et en a blessé autant d'autres. On ne sait pas pourquoi il a agi ainsi. Les autorités parlent d'un acte terroriste, mais cela ne nous en dit pas beaucoup. Ce qui est clair, c'est qu'il s'agit d'un autre recul de notre civilisation, tout comme l'ignoble président américain, avec son décret bannissant tous les ressortissants de certains pays arabes, engage son pays dans un immense bond en arrière.

On croyait, comme Canadiens et Québécois, que nous progressions dans le bon sens, vers une meilleure acceptation de l'Autre, vers une meilleure intégration des populations venues s'installer chez nous, un pays étranger pour elles. Notre réputation est celle d'un pays ouvert et tolérant, pas sectaire et haineux. Les assassinats de dimanche viennent soudainement déchirer cette croyance.

Il nous faut réaliser que nous ne sommes ni meilleurs ni pires que les autres nationalités, que ce soit ici en Amérique ou en Europe. Nous avons dans notre sein une frange de dérangés, car il faut l'être sérieusement pour ouvrir le feu sans provocation sur des gens pacifiques, désarmés et terminant une séance de prière. Nous avons nos haineux qui s'abreuvent au discours de la détestation des autres, quels qu'ils soient. Nous avons nos obsédés de la pureté de la nation, de l'intégrité de notre christianisme, même si presque plus personne ne fréquente l'église au Québec. Nous avons nos radicaux qui remplacent la réflexion par la foi en leur cause.

Nous avons, plus particulièrement à Québec, des radios dites populaires ou poubelles qui incitent plus ou moins tacitement les plus bas instincts radicaux et exclusifs à s'exprimer. Nous avons des médias sociaux, dont le degré de morbidité et de diffusion de faussetés est sans précédent. L'Internet et les technologies des communications n'ont pas que des effets bénéfiques.

Bref, nous avions en nous les germes de ce qui vient de se passer à Sainte-Foy. On croyait que les attentats de fous, c'était pour Londres, New York, Paris ou Mumbai, mais pas ici. Bien sûr, nous avons les deux dérangés de Saint-Jean-sur-Richelieu et d'Ottawa, il y a quelques années, mais à part deux militaires, ils n'ont pas causé de carnage.

Mais là, le carnage gratuit et insensé est bel et bien survenu ici, chez nous. Je prédis qu'il y en aura probablement d'autres, à terme.

C'est le moment parfait pour se recueillir, réfléchir et regarder d'un œil neuf ceux et celles qui nous entourent. C'est le moment parfait pour nous ouvrir davantage aux autres qui ont choisi de venir vivre ici.

Enfin, c'est le moment parfait pour exprimer aux proches des victimes de Québec et à toute la communauté musulmane du Québec et du Canada toute notre sympathie dans ce deuil cruel qui les frappe.

LIRE AUSSI:

>Québec se recueille à la mémoire des victimes de l'attentat

>Vigile montréalaise en solidarité avec la communauté musulmane de Québec

>Mohamed Belkhadir, ce suspect devenu un des principaux témoins

>11 chefs d'accusation contre le suspect

>Le fil des événements

>Qui sont les victimes?

>«Terrorisme à l'envers»: Pierre Bruneau s'excuse

>Qui est Alexandre Bissonnette, le suspect de l'attentat de Québec?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Montréal se rassemble pour la communauté musulmane Voyez les images