LES BLOGUES
15/05/2013 12:06 EDT | Actualisé 15/07/2013 05:12 EDT

Du hockey relevé à prévoir à la Coupe Memorial

Shutterstock

Du 17 au 26 mai, la ville de Saskatoon sera l'hôte du tournoi de la Coupe Memorial Mastercard, remise à la meilleure équipe de hockey junior au pays. Les Mooseheads d'Halifax, les Knights de London et les Winterhawks de Portland, équipes championnes des trois circuits de la Ligue canadienne de hockey, de même que les Blades de Saskatoon, représentants de la ville hôtesse, se disputeront les honneurs du prestigieux trophée.

Les Winterhawks de Portland ont été une figure dominante dans la Ligue de l'Ouest comme en témoignent leurs 117 points au classement en saison régulière. Dimanche, ils ont confirmé leur présence à la compétition en disposant des Oil Kings d'Edmonton en six matchs dans la série finale. Portland a ainsi vengé deux revers successifs subis en 2011 et 2012 en pareilles circonstances, dont celui de l'an dernier contre ces mêmes Oil Kings.

La logique a été respectée dans la LHJMQ, alors que les puissants Mooseheads d'Halifax ont poursuivi en éliminatoires le travail de destruction amorcé en saison régulière (fiche de 56-8-3-1). Misant sur une attaque redoutable menée par les jeunes Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin, la formation des Maritimes a maintenu une fiche étincelante de 16 gains et seulement une défaite lors du tournoi printanier. Seul le Drakkar de Baie-Comeau a réussi à lui soutirer un match dans la série finale du circuit Courteau.

Pour leur part, les Knights de London dirigés par Dale Hunter seront les représentants ontariens à la Coupe Memorial pour une deuxième année consécutive, eux qui l'an dernier se sont inclinés en prolongation lors de la finale qui les opposait aux Cataractes de Shawinigan. Les Knights ont démontré toute leur force de caractère en finale de la Ligue de l'Ontario en renversant la vapeur face aux Colts de Barrie. Ils ont remporté trois parties d'affilée après avoir tiré de l'arrière 1-3 dans leur série quatre de sept.

Les attentes envers les Blades de Saskatoon sont bien plus modestes qu'elles ne le sont pour les trois formations championnes. Malgré un rendement satisfaisant de 44-22-2-4 lors du calendrier régulier, le club de la Saskatchewan n'a fait que passer lors de la danse printanière en ne remportant pas le moindre match contre ses adversaires du premier tour, les Tigers de Medecine Hat. Il sera intéressant de constater si l'équipe hôte a pu corriger ses lacunes durant ses deux mois d'inactivité et si elle sera en mesure d'offrir une solide opposition à trois machines de hockey bien rodées.

Les Blades auraient tout intérêt à prendre exemple sur les Cataractes, champions de l'édition 2012. Après une élimination rapide, ces derniers avaient carburé à l'énergie de la foule partisane de Shawinigan et causé une belle surprise.

Les joueurs à surveiller

> Portland

L'espoir des Blues de Saint-Louis Ty Rattie est le champion marqueur des séries (20 buts et 16 passes pour un total 36 points en 21 parties) dans la Ligue de l'Ouest. L'ailier droit n'a pas le gabarit le plus imposant, mais possède en revanche de la rapidité à revendre et les instincts d'un marqueur naturel. Le défenseur de 18 ans Seth Jones est pressenti pour être le tout premier choix de l'encan de sélection de la LNH qui se tiendra à la fin juin. Malgré son jeune âge, il est un élément clé de la brigade défensive des Winterhawks et est utilisé à toutes les sauces par l'entraîneur-chef Mike Johnston.

Son partenaire de jeu Derrick Pouliot, haut choix de premier tour des Penguins de Pittsburgh en 2012, est un solide patineur et l'un des meilleurs pivots à la ligne bleue lors des avantages numériques. Les puissants Winterhawks comptent aussi dans leurs rangs Brendan Leipsic et Nicolas Petan, meilleurs pointeurs de la Ligue de l'Ouest à égalité (120 points en 68 et 71 parties respectivement). Leipsic est un choix de troisième ronde des Predators de Nashville au repêchage de 2012, tandis que Petan est éligible à celui de 2013. La Centrale de recrutement de la LNH le classe au 33e rang des espoirs évoluant en Amérique du Nord.

> Halifax

Si Jones est le premier joueur réclamé au prochain repêchage, il serait nullement étonnant que Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin des Mooseheads suivent dans l'ordre au deuxième et troisième rang. Le jeune duo d'attaquants a épaté les recruteurs tout au long de la saison et s'est aussi bien tiré d'affaire lors de sa participation au Championnat mondial junior des moins de 20 ans, en décembre. Jouant à l'aile gauche, Drouin impressionne par sa vision du jeu exceptionnelle et ses feintes magistrales à un contre un, tandis que MacKinnon possède une excellente force d'accélération et les aptitudes recherchées chez un joueur de centre de premier plan.

Le gardien québécois Zachary Fucale est quant à lui le meilleur espoir nord-américain à sa position selon la Centrale de recrutement de la LNH. Les performances de l'ailier droit Martin Frk seront aussi centrales aux succès des Mooseheads. Le joueur tchèque a explosé en séries avec une récolte de 33 points en 17 matchs.

> London

Les Knights ont été transportés par la fougue des jeunes attaquants Bo Horvat et Max Domi dans la série finale les opposant aux Colts de Barrie. Horvat a été le meilleur buteur des séries de la Ligue d'Ontario avec 16 filets en 21 parties. Il notamment inscrit le but crucial à 19:59 de la troisième période du septième match qui propulsait London vers une participation à la Coupe Memorial. Domi, fils de l'ancien bagarreur des Maple Leafs Tie Domi, n'a rien en commun avec le style de jeu que préconisait son père. Il a pris le deuxième rang pour les points avec 32 en séries. Plusieurs recruteurs estiment que les deux joueurs d'avant seront parmi les 15 premiers joueurs sélectionnés au prochain encan amateur.

À la ligne bleue, le vétéran capitaine Scott Harrington est une présence stabilisante, tandis que le Finlandais Olli Maatta agit comme quart-arrière sur l'attaque massive des Knights. Tout comme Pouliot des Winterhawks, Harrington et Maatta sont des choix des Penguins de Pittsburgh.

> Saskatoon

Les amateurs du Canadien auront l'occasion de voir à l'oeuvre deux arrières provenant de la filière montréalaise en Darren Dietz, choix de cinquième ronde en 2011, et Dalton Thrower, deuxième choix en 2012. Dietz a connu une belle éclosion pour les Blades cette saison en prenant le troisième rang pour les points (58) chez les défenseurs de la Ligue de l'Ouest et le premier pour les buts (24).

Bien qu'il n'ait pas progressé de la façon que l'Avalanche du Colorado l'aurait espéré, Duncan Siemens (11e choix au total en 2011) demeure un espoir de qualité à la ligne bleue. Siemens peut changer la dynamique d'un match avec un bon coup d'épaule ou sa grande rapidité. Il n'a toutefois récolté que 32 points en 70 matchs, alors qu'il en avait obtenu 43 à sa saison recrue, il y a deux ans. À l'attaque, le joueur de 20 ans Josh Nicholls a été le plus dominant pour Saskatoon en 2012-2013 avec une récolte honorable de 47 buts en 71 parties, bon pour le troisième rang du circuit.

Les Blades donneront le ton à la compétition en se mesurant aux Knights en ouverture dès 20 h, vendredi. Samedi, ce sera au tour des Mooseheads et des Winterhawks de donner leurs premiers coups de patin au Credit Union Centre de Saskatoon, à compter de 19 h.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Le Top 25 des salaires 2012-2013 des Canadiens