LES BLOGUES
23/06/2015 08:41 EDT | Actualisé 23/06/2016 05:12 EDT

Le terrorisme chrétien d'extrême-droite en Amérique du Nord

Dylann Roof est un adepte des discours répandus par les milices chrétiennes suprémacistes blanches partout sur la toile. Par son geste, il voulait provoquer «une guerre raciale». La justice fédérale américaine a qualifié le geste de «terrorisme intérieur». Bienvenue dans le monde du terrorisme chrétien.

Dylann Roof a tué neuf noirs dans l'Emanuel African Methodist Episcopal Church à Charleston, en Caroline du Sud, la semaine dernière. Le jeune homme est un adepte des discours répandus par les milices chrétiennes suprémacistes blanches partout sur la toile. Par son geste, il voulait provoquer «une guerre raciale». La justice fédérale américaine a qualifié le geste de «terrorisme intérieur». Bienvenue dans le monde du terrorisme chrétien.

Une étude sérieuse faite par deux sociologues américains, Charles Kurzman et David Schanzer a démontré que la menace des milices chrétiennes d'extrême droite est plus importante que celle des terroristes musulmans aux États-Unis. Kurzman, un professeur de sociologie à la University of North Carolina at Chapel Hill et Schanzer, le directeur du Triangle Center on Terrorism and Homeland Security à Duke University, ont mené une vaste enquête auprès de 382 agences policières à travers les États-Unis. Seulement 3% de ces corps policiers considèrent le terrorisme islamique comme une menace importante. Une proportion de 74% de ces corps policiers considère les milices chrétiennes anti-gouvernementales comme la menace terroriste la plus importante dans leur juridiction, alors que seulement 39% considèrent que la menace du terrorisme islamique est la plus importante dans leur territoire.

Une étude d'Arie Perliger, citée plus tôt cette semaine dans un article du New York Times, nous montre que, malgré une couverture médiatique abondante, le nombre d'attentats perpétrés aux États-Unis par des groupes comme l'État islamique et Al Qaeda restent très bas. Il y a en fait beaucoup plus d'attentats venant des milices chrétiennes d'extrême droite. Depuis le 11 septembre 2001, les attentats terroristes provenant de groupes musulmans ont causé la mort de 50 personnes aux États-Unis, alors que les milices chrétiennes d'extrême droite ont causé la mort de 254 citoyens américains. Pour Kurzman et Schanzer, la focalisation actuelle des médias sur le terrorisme musulman ne reflète pas la réalité du terrain nord-américain. La menace des milices chrétiennes d'extrême droite devrait être au premier plan de la couverture médiatique nord-américaine, ce n'est pourtant pas le cas. Plus proche de nous, Justin Bourque, qui a tué trois policiers de la GRC à Moncton l'an dernier, a grandi dans une famille d'intégristes catholiques où il a développé sa haine de l'État séculier et de son bras armé, la police. Dans le cas de Bourque, personne ne parle de terrorisme...

Selon le spécialiste français de l'Islam et directeur de recherche au CNRS en France, Olivier Roy, la sécularisation de la société occidentale n'a pas effacé le religieux, elle a plutôt expulsé ce dernier hors de la culture commune, ce qui a donné une nouvelle reformulation militante du religieux dans un espace social sécularisé. Cette expulsion du religieux hors des contraintes étatiques a donné au religieux sa pleine autonomie du monde séculier et favorise désormais ainsi l'expansion du fondamentalisme, mieux adapté à la mondialisation. L'auteur ajoute que, présentement, c'est le pentecôtisme et le mormonisme qui sont les religions qui se développent le plus dans le monde. Ces groupes charismatiques et militants qui cherchent à répandre la «bonne parole» dans le monde musulman affrontent sur le terrain de la conversion des âmes, les musulmans provenant des mouvances salafistes ou néo-soufistes autant en Orient qu'en Occident.

Il faut donc relativiser la menace du terrorisme islamique en Amérique du Nord et plutôt considérer la question de l'intégrisme catholique et du fondamentalisme protestant sur notre continent et dans le monde. C'est seulement lorsque nous allons considérer que l'intégrisme religieux est présent dans toutes les grandes religions monothéistes que nous pourrons faire cesser les amalgames et la persécution des musulmans dans notre société. Car c'est cette méfiance et cette méconnaissance qui jettent les jeunes musulmans dans les bras de l'État islamique.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photoLes fusillades les plus meurtrières aux Etats-Unis Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter