LES BLOGUES
30/03/2018 09:00 EDT | Actualisé 30/03/2018 09:00 EDT

Une table de concertation sur le déneigement pour reprendre les choses en mains 

Le déneigement des rues de la métropole est un enjeu qui est au cœur des préoccupations des citoyens.

Getty Images/iStockphoto

Le 31 janvier dernier, à la proposition de l'Association des entrepreneurs de déneigement du Québec (AEDQ), l'administration Plante annonçait la mise sur pied d'une Table de concertation sur le déneigement. Son objectif est d'échanger sur les meilleures pratiques en matière d'opérations de déneigement avec les professionnels de l'industrie.

Cette annonce tombe plus qu'à point considérant les nombreux enjeux touchant le secteur du déneigement qui doivent impérativement être abordés. Montréal a connu un hiver avec d'abondantes précipitations et des conditions climatiques très variables. Cela se traduit par des besoins plus grands en services de déneigement et à une augmentation des difficultés liées à ces services.

Le déneigement des rues de la métropole est un enjeu qui est au cœur des préoccupations des citoyens. Cela affecte grandement le quotidien des résidents comme des travailleurs venus de l'extérieur. Le maintien de l'efficacité de la mobilité l'hiver passe par des services de qualité, surtout dans un contexte urbain.

Nous avons rencontré, il y a quelques jours, la Ville de Montréal pour discuter de cette future Table de concertation sur le déneigement et des enjeux d'opérations de déneigement. Nous dressons un bilan positif de cette rencontre.

Nous sommes convaincus que cette nouvelle table de concertation va faciliter la communication et permettre une meilleure compréhension entre la Ville et l'industrie.

Nous sommes convaincus que cette nouvelle table de concertation va faciliter la communication et permettre une meilleure compréhension entre la Ville et l'industrie. Nous avons d'ailleurs transmis aux représentants de la Ville nos recommandations concernant le mandat de la Table et avons identifié les enjeux principaux qui devront être abordés.

Parmi les enjeux principaux ciblés, mentionnons l'amélioration dans la qualité du déneigement, la sécurité dans les opérations et la gestion contractuelle. À cet effet, la Table devrait permettre notamment de faire des recommandations concernant le mode de rémunération des services de déneigement pour en optimiser le fonctionnement et corriger les irrégularités déjà signalées par l'AEDQ dans la dernière année. En effet, le système employé cette année pour rémunérer les services de déneigement, la mesure par mètre cube, s'est révélé plus dispendieux que l'ancien et a eu plusieurs effets indésirables.

La modernisation de la gestion du déneigement est donc perçue comme nécessaire autant par l'industrie que par l'administration municipale. Cela passe inévitablement par une meilleure cohésion de l'ensemble des parties, le tout dans le respect des spécificités des arrondissements. D'ailleurs, lors de la dernière campagne électorale, la mairesse Plante a ciblé le besoin de gérer ce dossier non pas en s'en remettant à des solutions mur à mur, mais bien en développant une gestion mieux adaptée du déneigement.

Ainsi, en assoyant à la même table les parties impliquées dans le dossier du déneigement, nous croyons qu'il sera effectivement possible de trouver des solutions qui conviennent aux contextes multiples de la métropole. Ce sont autant les citoyens que l'administration et l'industrie qui en ressortiront gagnants.

Il nous apparaît que la direction qui a été prise est définitivement la bonne, mais le plus gros du travail reste encore à faire. Difficile de savoir ce que le prochain hiver nous réserve, mais nous souhaitons être bien préparés. Nous attendons donc impatiemment que se tienne la première rencontre de la Table.