LES BLOGUES
27/07/2016 02:29 EDT | Actualisé 27/07/2016 02:34 EDT

Bianca Strikes Back ou comment écrire sur la simple base de ses préjugés

Ai-je bien lu? As-tu vraiment décidé de blâmer les parents qui envoient leurs enfants à la garderie? Argh, come on Bianca, c'est fin juillet, je n'ai pas envie de repartir en guerre. Mais je ne peux pas laisser passer ça, parce que, de tout temps, on a culpabilisé les mères et voilà que c'est reparti pour un tour.

Encore toi? Je n'en reviens pas.... Bianca Longpré, tu as encore écrit des âneries! Ai-je bien lu? As-tu vraiment décidé de blâmer les parents qui envoient leurs enfants à la garderie? Je suppose qu'une fois de plus, tu as écrit sans réfléchir, en buvant un verre de vino, comme tu nous l'avais dit sur les ondes du 98,5 FM alors que Paul Arcand et moi te confrontions à propos de ton torchon Tu n'as pas d'enfant, tu m'en dois une ?

LIRE AUSSI SUR LES BLOGUES

>Sortez vos enfants de la garderie! - Bianca Longpré

Argh, come on Bianca, c'est fin juillet, je n'ai pas envie de repartir en guerre, j'ai un manuscrit à remettre dans trois jours. Mais je ne peux pas laisser passer ça, parce que, de tout temps, on a culpabilisé les mères et voilà que c'est reparti pour un tour. Je me souviens de ma colère lorsque Réjean Tremblay avait écrit sensiblement la même chose que toi dans les pages du Journal de Montréal, mais de lire cela sous la plume d'une femme, que veux-tu, ça me bouleverse. Que d'inconscience!

J'ai tort d'être étonnée: de tout temps, des femmes ont complètement loupé le coche.

Au fond, j'ai tort d'être étonnée. Il y a 35 ans, des femmes trouvaient ça bien dommage qu'elles aient désormais accès aux tavernes. 40 ans plus tôt, il s'en trouvait, nombreuses, pour dénigrer l'obtention du droit de vote pour les femmes, qui allait annuler celui des maris. De tout temps, des femmes ont complètement loupé le coche.

Tu me diras que tu blâmes les parents, pas juste les mères. Savais-tu que, malgré l'intégration massive des femmes au marché du travail depuis les 50 dernières années, les Québécoises accomplissent encore en moyenne 70% des tâches domestiques et des soins aux enfants? As-tu seulement conscience que les femmes sont encore le parent premier répondant dans la majorité des cas, qu'elles ont en majorité la charge mentale de la planification familiale, qu'elles doivent s'absenter du travail presque deux fois plus souvent que les hommes pour des raisons familiales?

J'arrête ici, parce que je suis en train de brûler le contenu de mon livre. Tu le liras, ça ne fera pas de tort. Il y a aussi le Conseil du statut de la femme et l'IREF qui ont publié des études intéressantes sur la parentalité au fil des ans. De bien belles lectures, je te les suggère fortement. C'est l'fun aussi de se documenter, des fois, avant de se prononcer. Je dis ça, je dis rien...

Au moins, ton texte, tu l'as fait court, ça abrège mes souffrances. Je vais donc t'imiter et m'en tenir à ça pour le moment.

Ah oui, une dernière chose, en janvier dernier, tu écrivais dans le magazine Véro que tu avais dont bien hâte que les vacances de Noël se terminent pour que tes enfants retournent enfin à l'école. Tu disais: «J'ai hâte de reprendre ma routine. J'ai hâte d'aller à la toilette toute seule sans avoir deux bambins scotchés après moi. J'ai hâte de boire un café le matin sans entendre les p'tits se chicaner. J'ai hâte de retrouver mon travail et de lâcher celui d'animatrice de camp de jour. J'aime mes enfants, mais j'aime aussi le retour à l'école...»

Si je te suis bien, ce qui est bon pour toi ne l'est pas pour les autres?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les meilleurs et les pires pays pour les femmes selon le Forum économique Mondial Voyez les images