LES BLOGUES
14/06/2017 09:00 EDT | Actualisé 14/06/2017 09:00 EDT

Vos besoins fondamentaux sont-ils satisfaits?

Il est impossible de s'accomplir professionnellement, de viser et atteindre des objectifs personnels nourrissants si on néglige les bases du fonctionnement humain optimal.

En coaching professionnel, on s'intéresse beaucoup aux besoins du client en matière de balises ou de cibles recherchées. Par exemple, un client vise à relever des défis, affirmer son leadership, sa créativité, son esprit d'entreprise, etc. Mon client exprime là des besoins d'ordre professionnel. La relation de coaching misera alors sur les conditions entourant la satisfaction de ces besoins.

Si mon client est à la recherche d'un emploi, ces besoins exprimés contribueront à préciser ce qu'il recherche chez un nouvel employeur ou dans l'exercice de son rôle.

Or, lorsqu'on parle de besoins fondamentaux, on recadre le client vers des éléments « vitaux », c'est-à-dire des besoins premiers à partir desquels une variété de désirs ou besoins adjacents peuvent se greffer et trouver leur raison d'être.

Les besoins fondamentaux peuvent sembler, à première vue, évidemment comblés chez une personne qui consulte. Or, ce n'est évidemment pas le cas et on néglige souvent de considérer les besoins « primaires » d'une personne et même souvent d'évaluer pour soi-même, si nos besoins sont comblés ou non et de quelle façon ils le sont.

Le cas Dominique : besoins intellectuels

Jeune étudiant de 19 ans, Dominique présentait un profil anxieux et incapable de prendre une décision devant un choix de cheminement professionnel. Situation « normale » ou fréquente, diraient certains. Or, l'expérience nous apprend que sous une apparente normalité se cachent souvent des causes ou motifs occultés.

Un client peut véritablement ne pas être conscient des conditions nourrissant la problématique exposée. Lorsqu'on a le nez collé sur l'arbre, impossible de voir la forêt, dit-on.

L'évaluation des besoins de Dominique a permis d'identifier un grand besoin de s'isoler pour étudier, avoir une place à lui pour apprendre et pour réfléchir.

En habitant en alternance chez ses parents à raison d'une semaine sur deux, Dominique ne souhaitait déplaire à aucun d'eux. Il voulait à tout prix éviter les possibles chicanes entre ses parents et ce choix par alternance était pour lui la meilleure solution. Or, il n'avait pas d'espace auquel s'identifier chez son père, comme chez sa mère.

L'évaluation des besoins fondamentaux a permis à Dominique d'établir un dialogue acceptable avec ses parents et envisager des options convenant à ses besoins, et ce, sans déplaire à ceux-ci.

Les besoins fondamentaux sont divisés en plusieurs catégories : besoins d'ordre physiologique, psychologique, d'appartenance, d'estime et de réalisation de soi. Sous chacune de ces catégories, sont réunis des sous-besoins essentiels. Et il importe d'identifier la façon dont ceux-ci sont satisfaits ou non.

Évaluer ses besoins

La trousse de référence Les besoins fondamentaux donne accès à une grille permettant d'évaluer si les besoins fondamentaux sont sous-satisfaits ou sursatisfaits. Un client qui sous-satisfait ses besoins vivra des conséquences inévitables, dans l'un ou l'autre des secteurs de sa vie. Il en sera de même s'il sursatisfait ses besoins. On sait tous que viser l'équilibre nous permet de mieux apprécier nos expériences de vie.

En connaissant mieux où sont situées les zones de forces et faiblesses, on est plus apte à identifier des modes d'action plus adaptés. La trousse décrite plus haut peut être utilisée tant en coaching que par toute personne soucieuse de son développement personnel ou de celui de ses proches. Le but est de s'approprier ses résultats et de fixer des pistes de changement ou de développement. Lorsqu'on s'occupe de la base de notre être, on permet ainsi que puisse s'épanouir notre vie en accord avec ce que nous sommes.

Besoin satisfait versus besoin important

Dans l'exemple du client décrit précédemment, le besoin « M'isoler pour étudier » affichait un rapport 0\5. Le client indiquait alors qu'il ne satisfaisait pas ce besoin, malgré qu'il l'ait évalué comme étant extrêmement important pour lui. Ainsi, chaque fois que l'on note une contradiction entre ce qui est important à nos yeux et ce que nous faisons pour nourrir cette importance, on est sur la voie d'une piste primordiale sur laquelle investir pour vivre plus de satisfaction dans la vie.

Les besoins fondamentaux ont largement été mis en valeur par Abraham Maslow, psychologue américain. En présentant les catégories de besoins sous l'image d'une pyramide, sa théorie a été utilisée en sciences de l'éducation, en psychologie, travail social et dans une variété d'autres secteurs, dont les sciences de l'administration. En effet, les besoins primaires non satisfaits ont des répercussions inévitables sur le rendement des personnes, leur maintien en emploi et leur satisfaction professionnelle.

LIRE AUSSI:

» Les humeurs dépressives

» 5 questions inhabituelles pour être heureux

» Deux questions essentielles pour faire la différence en entrevue


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter