LES BLOGUES
02/09/2015 08:35 EDT | Actualisé 02/09/2016 05:12 EDT

Votre emploi répond-t-il à vos besoins fondamentaux?

Parmi huit facteurs, voyez si vous pouvez reconnaître l'un de vos principaux facteurs de motivation face à un emploi.

Nos besoins ou motivations intrinsèques établissent pour une large part, notre degré de satisfaction et d'engagement. On peut facilement prédire le degré de satisfaction d'une personne en examinant si ses besoins personnels sont satisfaits. Parmi les huit facteurs suivants, voyez si vous pouvez reconnaître l'un de vos principaux facteurs de motivation face à un emploi.

Autonomie

L'autonomie et l'indépendance nourrissent ceux et celles qui ont besoin d'agir à leur façon, à leur rythme et selon des objectifs et normes qu'elles se fixent personnellement. Ce goût pour l'autonomie ne les dote pas pour autant d'un esprit d'entreprise, mais elles peuvent se trouver satisfaites par le travail autonome. Fonder une entreprise, prendre de gros risques, ne fait pas forcément partie intégrante de leurs objectifs. En valorisant l'autonomie et l'indépendance, ces personnes préfèrent être à l'écart des règles organisationnelles et des carrières classiques au sein d'une structure. Poursuivre des chemins parallèles en dehors des routes balisées leur convient davantage.

Compétence

Le contenu du travail est la véritable motivation de cette catégorie de personnes. S'identifiant complètement à leur expertise, ceux-ci se sentent heureux s'ils sont reconnus par leurs pairs. Ils visent une notoriété dans leur domaine. Il n'est pas question pour ces personnes d'abandonner leur champ de spécialistes. Elles refuseraient certainement une promotion exigeant un changement de secteur d'activité et une coupure de leur milieu professionnel où leur compétence est valorisée. Occuper un poste leur demandant de devenir généraliste leur serait fatal.

Esprit d'entreprise

Le besoin impérieux de créer de la nouveauté, de vaincre les obstacles et d'affronter de nouveaux défis caractérisent les personnes de cette catégorie. En retour, elles visent des gains élevés, de la reconnaissance sociale, ou encore la possibilité de créer de nouvelles opportunités. Celui qui veut entreprendre a fondamentalement le sens des affaires. Il possède un grand intérêt envers la commercialisation de nouveaux produits ou services. Rarement établi pour une longue période dans une entreprise qui ne soit pas la sienne, cette personne se réalisera pleinement en misant sur ses forces, ses idées et ses compétences d'influenceur.

Goût du défi

Une seule chose ici importe: relever les défis du plus haut niveau. La réussite s'exprime en termes de victoires, qu'il s'agisse de gagner la compétition, un marché, de vaincre les obstacles, d'être le plus fort, le meilleur, le premier, ou de dépasser les objectifs prévus. Pour eux, les secteurs d'activités ou les domaines professionnels ne sont dignes d'intérêt que s'ils offrent la perspective de se dépasser. Les personnes ayant le goût du défi fonctionnent bien dans des contextes à enjeux clairs et ne ménagent ni énergie, ni créativité pour arriver aux résultats visés. Donnez à ces personnes des objectifs, elles se débrouilleront pour les atteindre.

Leadership

Ceux-ci souhaitent accéder à des postes de direction et contribuer à la réussite globale de l'entreprise et à plus long terme, à la leur, en obtenant un statut important. Ils ont la capacité d'identifier, comprendre et résoudre des problèmes complexes. Leur compétence dans les relations interpersonnelles s'exerce à travers leur capacité à superviser une équipe, l'influencer, la diriger et contrôler l'atteinte d'objectifs. La maîtrise émotionnelle les rend apte à neutraliser les angoisses malgré le stress, les crises, les enjeux et les échecs apparents. En un mot, ces gestionnaires savent gérer et diriger, quel que soit le niveau de pression, et sont stratégiques à tout moment.

Qualité de vie

Ces personnes ne s'épanouissent pas directement dans leur travail. Elles souhaitent avoir la possibilité de mener une vie centrée sur des intérêts aussi divers que la famille, les amis, les loisirs, les intérêts personnels et l'apprentissage de tout domaine ne touchant pas forcément de près à leur travail. Leur modèle de vie est leur priorité, mais aussi la principale contrainte pour mener leur carrière, car il peut s'avérer difficile d'identifier un projet d'emploi qui concilie parfaitement leurs intérêts personnels et leur investissement au plan professionnel.

Sécurité

Ces personnes ne risquent pas de s'enflammer pour une PME en développement. Elles rechercheront la sécurité d'une activité inscrite dans le long terme, quitte à ne recevoir qu'un salaire moyen, mais sûr, et une promotion modeste. Dévouées, elles acceptent de changer de lieu ou de poste si elles sont convaincues que c'est pour le bien de leur structure. Une deuxième catégorie de personnes appartenant à ce groupe correspond à un profil de sédentaires. Fortement enracinées dans leur région d'origine, actives dans leur communauté, elles sont prêtes à sacrifier leur promotion plutôt que de renoncer à leurs racines géographiques et familiales. La réussite se symbolise par une contribution régulière au sein d'une même structure.

Sens du service

Ces personnes trouvent leur principale source de motivation en dédiant leur énergie à servir les autres. Ce type de dévouement peut être de nature conseil, d'assistance médicale ou sociale. Les secteurs des soins personnels, loisirs, divertissement, entraînement sportif ou artistique sont aussi des milieux où ces personnes s'engagent. L'argent n'est généralement pas une motivation importante pour ces personnes. Par contre, la reconnaissance s'avère essentielle. Le service n'est cependant pas toujours lié à une cause charitable ou humanitaire. Un scientifique qui veut préserver l'environnement choisira une activité en lien avec les questions d'écologie et d'aménagement; un chef du personnel pourra exprimer son désir d'aider ses collaborateurs; un assistant trouvera un sens à son travail en servant son supérieur; un parent dans son rôle d'éducateur.

Bien sûr, d'autres facteurs personnels servent de leviers à la motivation. Le fait d'identifier vos besoins fondamentaux permettra de vérifier si votre emploi actuel vous correspond. Sans changer d'emploi, il est parfois possible de modifier vos fonctions ou l'exercice de votre rôle, de sorte à optimiser votre motivation. Une discussion professionnelle en ce sens est profitable, tant pour vous qu'à votre employeur. Mieux vous connaissez vos besoins, plus vous orientez vos choix dans une direction en accord avec votre énergie vitale et votre satisfaction.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Emploi : 10 clefs pour rebondir Voyez les images