LES BLOGUES
13/05/2018 08:00 EDT | Actualisé 13/05/2018 08:00 EDT

Super maman, Super Woman et super débordée

Oui, être maman, c’est un magnifique cadeau de la vie. Mais ce n’est pas tout rose.

xavigm

Ma chum de fille m'a offert un t-shirt avec cette inscription en me disant : « c'est en plein toi ça! » Oui, c'est vrai. Mais en même temps, ça colle à pratiquement toutes les mamans.

Parce qu'être femme et, surtout, être mère ce n'est pas seulement avoir un hamster qui tourne dans sa roulette entre nos deux oreilles toute la journée. C'est en avoir quinze. Et ils sont hyperactifs, les hamsters. Ils tournent dans leur roulette vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept. On pense à tout, tout le temps. Et c'est épuisant. Moi, mes quinze hamsters hyperactifs, je les balancerais volontiers chez la voisine qui n'a pas d'enfant et qui passe le plus clair de son temps à publier des photos de son chat sur Facebook.

Oui, être maman, c'est un magnifique cadeau de la vie. Mais ce n'est pas tout rose.

Mamans sereines et détendues, ne me lancez pas de tomates. Je vais brosser ici un tableau un peu cafardeux, mais plutôt juste de notre réalité.

Soyons honnêtes : la société a beau évoluer, certaines choses ne changent pas.

Soyons honnêtes : la société a beau évoluer, certaines choses ne changent pas. Oui, nos hommes prennent une place de plus en plus active dans l'organigramme familial. Les choses ont bien changé depuis le temps de nos arrières grands-mères. Mais encore aujourd'hui, la charge de responsabilités des femmes au cœur de la famille est souvent plus lourde que celle des hommes.

Être maman, c'est être multitâches : infirmière, éducatrice, organisatrice d'événements, amie, animatrice, psychologue, styliste, secrétaire, cuisinière, comptable, chauffeur, agent de sécurité, assistante personnelle, femme de ménage, etc.

C'est accomplir une multitude de tâches qui, dans une entreprise, seraient accomplies par au moins douze personnes.

C'est être sur appel tous les jours, toutes les nuits, jusqu'à la fin de sa vie.

C'est passer 20 minutes à se maquiller le matin pour essayer de cacher les cernes sous ses yeux épuisés par une nuit blanche à s'occuper du bébé qui ne voulait pas dormir. Boire 6 cafés pour arriver à fonctionner toute la journée malgré la fatigue qui se fait sentir. Planifier le souper. Passer à l'épicerie après le travail chercher le nécessaire. Faire une ou deux brassées de lavage. Rappeler aux enfants de ramasser leurs jouets. Les aider à faire leurs devoirs. S'assurer que le plus jeune n'oublie pas de se laver les dents avant d'aller se coucher. Préparer les lunchs pour demain. Payer des factures. Plier et ranger le linge avant d'aller dormir.

Une fois la tête sur l'oreiller, repenser aux événements de la journée et se faire une liste mentale des choses à faire le lendemain : accompagner sa maman chez le médecin, prendre rendez-vous avec le garage pour changer les pneus de la voiture, commencer à préparer la fête d'anniversaire de la plus vieille.

S'endormir enfin, mais se faire réveiller une heure plus tard par une envie de pipi. S'encastrer un bloc lego entre les orteils en allant à la salle de bain dans le noir. Retourner se coucher en boitant et en se demandant c'était quoi cette idée de fou de faire des enfants?

Se réveiller le lendemain pour récupérer la liste mentale préparée pendant la nuit. Revoir la liste, y ajouter des notes, se créer des rappels.

Accumuler une charge mentale.

La charge mentale... Ce gros sac à dos rempli de grosses pierres qu'on traîne partout et qu'on ne peut jamais déposer pour prendre une pause. C'est lourd, ça brise le dos, ça use...

Être maman, c'est trop souvent manquer de temps et d'énergie pour faire les choses qu'on aimait tellement faire «avant» : lire un bon livre, écouter un bon film, magasiner, sortir avec ses amies de fille.

Être maman, c'est faire preuve de résilience. C'est s'oublier pour faire passer le bien-être de ses enfants avant le sien. C'est entreposer une partie de son soi-même pendant des lustres, en espérant pouvoir ressortir sa partie remisée avant qu'elle ne disparaisse sous des années de poussière.

Être maman, c'est grand, mais combien exigeant...

Alors...

Toi, la maman à la maison au bout du rouleau, qui se sent coupable d'avoir parfois envie de vendre tes enfants sur Kijiji, tu es extraordinaire, n'en doutes jamais.

Toi, la maman monoparentale qui fait chaque mois la multiplication des pains pour nourrir ta marmaille et qui arrive, on ne sait trop comment, à remplir ton double rôle de maman et de papa, tu es exceptionnelle, ne l'oublies jamais.

Toi, la maman aidante qui prend soin de ton enfant handicapé ou malade, tu es inspirante, ne l'oublies surtout pas.

Toi, la maman super débordée qui fait chaque jour de son mieux, mais qui doute parfois, n'oublies jamais que tes petites erreurs sont vite effacées par le grand amour que tu donnes sans compter à ta famille.

Et toi, l'enfant qui sait que ta maman sera toujours là pour toi chaque fois que la vie te fera une jambette, fais-la sentir spéciale et montre-lui que tu l'aimes à chaque occasion que tu as de le faire.

Et toi, le conjoint qui a la chance d'avoir cette femme extraordinaire à tes côtés dans les bons et moins bons moments du quotidien, prends soin d'elle chaque jour que la vie te donne.

Parce que la journée de la fête des Mères, c'est une belle occasion pour les combler d'attention, mais les mamans méritent qu'on leur montre chaque jour à quel point elles sont précieuses dans notre vie.