LES BLOGUES
27/02/2019 12:02 EST | Actualisé 27/02/2019 12:02 EST

Budget de la CAQ: nous voulons des souliers neufs, nous aussi

Le premier budget du gouvernement Legault est à nos portes et les familles d'enfants handicapés d'âge majeur sont anxieuses.

Sol Estravis / EyeEm via Getty Images
Tout a été dit. La balle est maintenant dans le camp du gouvernement Legault.

L'année passée, je publiais un billet dont le titre était «Nous voulons des souliers neufs nous aussi». J'y expliquais que malgré le fait qu'aucune nouvelle mesure de soutien financier n'avait été annoncée dans le budget libéral pour les parents qui prennent soin de leur enfant handicapé d'âge majeur, le regroupement Parents Pour Toujours demeurait confiant. Il restait du travail à faire, mais tout nous permettait de croire que le dossier allait se régler.

Après tout, la ministre Charlebois avait promis de travailler avec nous et elle avait tenu parole. Un comité de travail a été créé et plusieurs rencontres ont eu lieu. Tout au long des travaux du comité, nous nous sommes fait répéter ad nauseam que le dossier progressait bien et qu'il était beaucoup trop avancé pour être mis de côté.

L'attitude de Mme Charlebois inspirait confiance et le gouvernement Couillard avait promis une amélioration des conditions de vie des familles. Nous y avons cru. Nous avons été naïfs.

Nous avons été déçus. Au final, la session parlementaire a pris fin et rien n'a été fait pour les parents qui prennent soin de leur enfant handicapé d'âge majeur.

Puis sont venues les élections provinciales. Le 1er octobre 2018, les Québécois ont accordé une grande confiance au parti de la Coalition avenir Québec en le portant au pouvoir avec une forte majorité. Parents Pour Toujours a alors retrouvé espoir, car la CAQ a toujours publiquement supporté sa cause.

La promesse de François Legault de rétablir un équilibre entre l'aide versée aux familles naturelles et aux familles d'accueil d'handicapés mineurs et majeurs ne pourrait être plus claire. Le soutien financier et l'équité avec les familles d'accueil se pointent enfin à l'horizon pour les parents qui prennent soin de leur enfant handicapé d'âge mineur et majeur.

Notre regroupement a demandé une rencontre avec le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, afin de discuter des orientations que le nouveau gouvernement entend prendre dans le dossier et établir un échéancier. Le cabinet du ministre nous a assuré qu'une rencontre aura lieu début 2019. La date reste à confirmer.

Le premier budget du gouvernement Legault est à nos portes et les familles sont anxieuses. Chaque semaine, je reçois des messages de parents inquiets. Des questions comme: «Est-ce que des représentations sont faites auprès du gouvernement en vue du prochain budget?», et «Y aura-t-il quelque chose pour nous dans le budget?» reviennent encore et encore.

Parents Pour Toujours a fait ses représentations

Nos arguments ont été présentés au gouvernement de la CAQ qui les connaissait déjà, puisqu'il appuyait notre cause avant d'être élu. Nous avons participé à la journée de consultation nationale sur les proches aidants organisée par la ministre Blais le 11 décembre dernier. Nous avons soumis un mémoire.

Nous avons soumis des pistes de solutions pour l'amélioration de certains programmes comme le soutien à domicile, le soutien à la famille et le programme d'adaptation de domicile. Tout a été dit. La balle est maintenant dans le camp du gouvernement Legault.

Est-ce que le nouveau gouvernement mettra de l'argent dans les poches des parents qui prennent soin de leur enfant handicapé d'âge majeur et qui en ont cruellement besoin? Honorera-t-il la promesse qu'il leur a faite en campagne électorale en réservant des sommes pour eux dans son premier budget? Nous le souhaitons ardemment.

Parce que les parents d'enfants handicapés d'âge majeur, leur famille et leurs amis ont accordé une grande confiance à M. Legault et à son équipe lors des dernières élections.

Parce qu'avec une grande confiance viennent de grandes responsabilités.

Parce que les parents pour toujours ne méritent pas d'être menés en bateau encore une fois.

Parce que M. Legault a affirmé qu'il tiendrait toutes les promesses qu'il a faites en campagne électorale.

Et aussi parce que tout comme le ministre des Finances, nous voulons des souliers neufs, nous aussi.

À LIRE AUSSI:

» Il était une fois, au pays des hommes intègres

» Légalisation du cannabis: le Canada passe à l'histoire, pas pour les bonnes raisons

» Tu te dis expert?

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.