LES BLOGUES
17/12/2016 08:11 EST | Actualisé 17/12/2016 08:11 EST

Souvenirs d'aliénation parentale

Un hiver, nous avons quitté une fête familiale en coup de vent. En chemin vers la maison, Papa avait fait une crise de jalousie à Maman et nous avait abandonnées au beau milieu d'une route de campagne, en plein hiver, aux petites heures du matin. Je pleurais, j'avais peur et j'avais froid.

Quelque temps plus tard, Maman m'avait annoncé qu'elle et Papa allaient se séparer. Pendant les premiers mois, Maman et moi avons habité toutes seules dans un grand appartement de Val d'Or. Je n'aimais pas quand Papa venait me chercher la fin de semaine parce qu'il m'enfermait souvent avec lui dans sa chambre pour pleurer et me dire à quel point Maman lui faisait de la peine.

Un bon matin, Maman est venue me chercher à l'école pour une «vacance surprise». On est allées passer quelques jours dans un chalet dans le bois (qui appartenait à un monsieur que je ne connaissais pas) avant d'aller faire un tour dans la famille de Maman au Lac-Saint-Jean. Maman m'avait dit que Papa était en dépression. Elle m'avait aussi dit qu'il faut faire attention, car des fois, quand les Papas sont en dépression, ils font des choses pas bien. Elle m'avait dit que Papa allait se reposer et qu'on allait le revoir quand il irait mieux.

Quelques jours plus tard, j'avais téléphoné à Papa. Il était surpris d'entendre ma voix. Il m'avait demandé où on était allés et si Maman avait embrassé le Monsieur du chalet sur la bouche. Je lui avais répondu que non... même si ce n'était pas vrai. Je ne voulais pas que Papa soit fâché contre Maman.

Maintenant, j'habite seule avec Papa, parce que Maman n'a pas assez d'argent pour me prendre avec elle. Nous sommes séparées par six heures de route. Papa me donne la permission de l'appeler une fois par semaine, pendant dix minutes, parce que ça coûte cher.

Aujourd'hui, Papa m'a disputée parce que je suis arrivée en retard pour le souper. Je me suis tannée et je lui ai dit que je voulais aller vivre avec Maman. Il s'est fâché et m'a dit que Maman était une mauvaise personne. Qu'elle lui avait volé de l'argent pour s'acheter de la drogue. Qu'elle aurait dû aller en prison et que je devrais être reconnaissante qu'il ne l'ait pas dénoncée à la police.

Il m'a dit que c'était ma faute, qu'il avait été obligé de me dire tout ça parce que je l'avais poussé à bout... Il m'a aussi dit que si j'allais vivre avec Maman, on serait «sur le BS» et que je n'aurais rien à manger.

***

Après quelques années de séparation, mon père et mère sont redevenus des amoureux pendant quatre ans. Ça se passait relativement bien... Sauf la fois où mon père a battu ma mère parce qu'elle avait parlé un peu trop longtemps à un autre homme pendant le Carnaval... Et l'autre fois où il lui a fait une crise de jalousie parce qu'elle avait -selon lui- flirté avec un autre homme lors d'une sortie de groupe?

Puis un soir d'automne, il a demandé à ce que Maman et moi on aille le rejoindre dans la cuisine. Il tenait une petite chaîne stéréo dans ses mains. Il m'a annoncé en grande pompe qu'il enregistrait nos conversations téléphoniques et qu'il allait me montrer qui ma mère était réellement.

Il a appuyé sur Play. Sur l'enregistrement, un homme invitait ma mère à prendre un café en précisant que sa conjointe ne serait pas là... et ma mère acceptait son invitation. Mon père a arrêté l'enregistrement est parti dans leur chambre à coucher et s'est mis à mettre les vêtements de ma mère dans un sac de poubelle en lui disant d'aller vivre dans la rue.

Depuis que c'est arrivé, j'ai perdu beaucoup d'amis. On me dit que je suis rendue plate parce que je pleure tout le temps... C'est parce que mon père me crie après constamment. Il me dit que je ne suis pas assez reconnaissante de tout ce qu'il fait pour moi et que si je ne choisis pas d'aller vivre à temps plein avec lui au lieu de chez Maman, il va «lâcher sa job et se crisser sur le B.S.» pour être certain que Maman et moi on ne reçoive pas une cenne de pension alimentaire. Il me dit que Maman est une pute parce qu'elle couche avec plein d'hommes et que lorsqu'elle sort le soir, elle sniffe de la coke avec ses amies.

La meilleure amie de Maman me dit tout ça est faux. Que mon père raconte n'importe quoi pour me faire de la peine et qu'il se sert de moi pour faire du mal à ma mère. Son plan fonctionne très bien : tout le monde est malheureux.

***

Mes deux parents sont décédés depuis de nombreuses années. Aujourd'hui, je comprends que ma mère m'a enlevée (parce que malgré les circonstances, ça reste un enlèvement) pendant quelques semaines parce que mon père lui avait proféré des menaces de mort. Je comprends aussi que ce que mon père me faisait subir, c'est de l'aliénation parentale. Et l'aliénation parentale, ça laisse des traces.

Je n'ai peut-être pas d'enfants moi-même, mais avec l'enfance et l'adolescence que j'ai eue, je sais une chose : si tu veux scrapper un enfant, implique-le dans tes problèmes.

Quand un ou une ami(e) parent me parle de sa séparation récente ou à venir, souvent je raconte mon expérience et je fais les recommandations suivantes : «SVP, ne parle pas dans le dos de ton ex devant eux. Ne pleure pas devant eux. Ne te dispute pas avec elle/lui devant eux. Ne parle pas de tes problèmes d'argent ni de pension alimentaire devant eux.»

Les enfants sont fragiles, ils ont besoin d'être aimés, ils ont besoin de sentir que leurs parents sont forts. Épargnez leur vos problèmes d'adultes.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo6 problèmes de couple qui poussent les femmes à divorcer Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter